×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Réveillon
Casablanca: Soirée sans fanfare

Par L'Economiste | Edition N°:1927 Le 29/12/2004 | Partager

. Préparatifs achevés pour les hôtels et les restaurants. Forte concurrence de Marrakech et de l’EuropeC’est période de fête pour les hôtels et restaurants de la capitale casablancaise. Plusieurs établissements se préparent à accueillir davantage de clients pour la soirée de la Saint-Sylvestre, même s’ils sont moins nombreux que par le passé; une grosse partie de la clientèle “ciblée” ayant choisi Marrakech ou de passer le Réveillon à l’étranger.Les hôteliers ont aménagé, pour le 31 décembre au soir, les plus grands espaces disponibles et prévu des animations “de qualité”. Invités de marque, chanteurs venus spécialement des pays du Golfe ou d’Egypte, orchestres marocains de renommée ou tranquille soirée aux chandelles. Les bouchées doubles ont été mises pour attirer une clientèle qu’ils espèrent très nombreuse cette nuit-là. C’est selon les goûts.Des surprises, le Farah Hotel assure en avoir “pour les Casablancais”. La soirée est placée sous l’enseigne maroco-orientale et la grande salle, d’une capacité de 350 personnes, sera spécialement aménagée pour l’occasion. L’an dernier, les événements tragiques du 16 mai avaient contraint les responsables de l’hôtel à fermer cet espace. Des chanteurs orientaux feront le déplacement pour animer la soirée. Le dîner est proposé à partir de 800 dirhams par personne, non compris les extras. La conception du produit diffère d’un hôtel à autre. Le Hyatt Regency a carrément opté pour l’innovation, particulièrement en matière de restauration. Tout l’hôtel s’est également mis aux couleurs du Réveillon. Le Café M propose le menu à 1.100 dirhams par personne et 100 dirhams de plus pour le restaurant marocain Dar Beida. La grande soirée réveillon se tiendra dans un des Salons Forums. C’est DJ Bob, rompu aux grands clubs de Beyrouth qui animera la soirée. Les prix vont de 950 à 1.200 dirhams, selon les emplacements.. Pas de fête au Royal MansourSigne des temps, le Sheraton a pour sa part considérablement baissé les prix pour ce réveillon 2004. Pour assister à la grande soirée orientale, animée par un orchestre oriental et des chanteurs populaires, le prix est de 900 dirhams par personne au lieu du double l’an dernier. Les restaurants de l’hôtel proposent pour leur part différents menus à des prix variant de 350 à 650 dirhams selon les spécialités. De son côté, le Royal Mansour n’a prévu aucune animation particulière pour la Saint-Sylvestre. “Faute de budget disponible”, indique-t-on auprès de la direction commerciale. Les restaurants ont toutefois prévu des menus spéciaux au prix de 1.300 dirhams par personne.La sécurité a été une des préoccupations aussi bien des hôteliers que des restaurateurs. “Le climat est serein et les clients n’ont aucune crainte à avoir”, assurent les opérateurs. Aucune trace de réveillon par contre le long des boulevards et grandes artères de la ville. Les fê tes de fin d’année semblent bien loin, voire inexistantes. Les autorités de la ville auraient pourtant beaucoup à y gagner, tout comme l’activité économique, et donc, le budget de la ville. Car c’est aussi une façon de combattre ceux qui condamnent l’idée même de faire la fête.«Beaucoup moins d’animation dans les hôtels que l’année dernière. Les boulevards et avenues ne présentent aucun signe de fête«A. D.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc