×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Retrait de Gaza
Vote historique du Parlement israélien

Par L'Economiste | Edition N°:1884 Le 27/10/2004 | Partager

. Alors que des membres du Likoud réclament toujours le référendumLE Parlement israélien devait, sauf coup de théâtre, entériner mardi soir le plan de retrait de la bande de Gaza du Premier ministre Ariel Sharon lors d’un vote historique devant mettre fin à 37 ans d’occupation de ce territoire. Selon le dernier état des lieux établi par les médias israéliens, le plan de désengagement devrait rallier 66 députés sur les 120 que compte la Chambre, contre 50, dont 17 députés du Likoud, la propre formation du Premier ministre, trois députés étant encore hésitants et un autre absent. Trois des ténors du Likoud, dont l’ex-Premier ministre Benjamin Netanyahu, rival affiché de Sharon, tentent toujours de convaincre ce dernier de soumettre son plan à un référendum, pour préserver l’unité du parti et du pays. Mais Sharon, pour l’heure, se refuse énergiquement à cette option, selon les médias. «Nous réclamons la tenue d’un référendum qui, selon nous, est la seule manière de préserver en premier lieu l’unité du pays, de la coalition, du gouvernement et du Likoud», a dit la ministre de l’Education Limor Livnat. «Une majorité claire et absolue des élus du Likoud et des ministres du Likoud réclame ce référendum», a-t-elle souligné à la radio militaire, ajoutant que cette demande resterait d’actualité après le vote de la Knesset. Les ministres tentent d’arracher un engagement du Parti national religieux (porte-voix des colons) à ne pas quitter la coalition jusqu’à la fin de la législature actuelle en novembre 2006, si Sharon accepte un référendum réclamé haut et fort par les colons, et quel que soit son résultat, selon elle. Le débat ouvert par Sharon à la Knesset dans un climat passionnel et sous haute sécurité, a été suspendu à minuit, alors que près de la moitié des députés de la Chambre s’étaient exprimés. Il a repris mardi en fin de matinée et devait s’achever par un vote. Les durs du Likoud mettent la pression avant le vote. Un tiers des membres du Comité central ont signé un «engagement sur l’honneur» selon lequel ils ne soutiendront pas la candidature au Parlement des élus du Likoud qui voteraient pour le plan, lors des prochaines primaires du parti, selon Yaron Olami, un membre du Comité. (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc