×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Poutine renforce son emprise sur le Caucase

Par L'Economiste | Edition N°:1853 Le 14/09/2004 | Partager

. Une commission fédérale sera mise en place dans la régionLE président Vladimir Poutine, réagissant aux événements de Beslan, a annoncé hier lundi son intention de renforcer l’emprise du Kremlin sur la désignation des dirigeants régionaux et prôné un «renouvellement radical» de la politique russe dans le Caucase du Nord. Le président russe a estimé que les hauts dirigeants des régions et républiques de la Fédération de Russie devaient être «élus par les Parlements locaux sur proposition du chef de l’Etat», lors d’une réunion avec son gouvernement et les chefs des régions et républiques de la Fédération de Russie, consacrée aux conséquences de la prise d’otages perpétrée par un commando protchétchène.Ces changements seront «basés sur les dispositions de la Constitution. J’ai demandé que l’on s’occupe rapidement de la préparation de ce document», a ajouté Poutine. Les gouverneurs des régions sont pour l’instant élus au suffrage universel direct.Le président a par ailleurs affirmé que «la lutte contre le terrorisme» exigeait «un renouvellement radical de toute la politique dans le Caucase du Nord» et qu’il était «indispensable d’agir». «Le Caucase du Nord est d’une importance stratégique pour la Russie, et est devenu à la fois victime et place forte du terrorisme internationale (...) en raison des insuffisances sociales», a-t-il ajouté. Une commission fédérale pour le Caucase du Nord sera mise en place pour régler ces problèmes, et dirigée par Dmitri Kozak, un proche de Vladimir Poutine actuellement chef de l’administration gouvernementale. Le chef de l’Etat a réclamé des sanctions lourdes contre tous les responsables qui auraient d’une façon ou d’une autre facilité les opérations terroristes, par exemple en délivrant des passeports. (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc