×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Piratage informatique
Comment les crackers détruisent les sites

Par L'Economiste | Edition N°:1857 Le 20/09/2004 | Partager

. Il existe actuellement des milliers de sites pour apprendre le cracking. Les virus informatiques, arme redoutable des piratesLe pirate informatique (aussi connu sous le nom de braqueur informatique, attaquant ou intrus) est un utilisateur d’ordinateur qui emploie diverses méthodes pour avoir accès sans autorisation à d’autres ordinateurs. “Le cracking était auparavant la chasse gardée d’un petit groupe d’informaticiens clandestins, mais avec les nombreux logiciels actuellement disponibles sur Internet, n’importe qui peut devenir pirate en quelques minutes”, confie un informaticien sous couvert d’anonymat et proche du cercle très fermé des crackers. D’après lui, il existe actuellement des milliers de sites Web qui offrent des outils de piratage et la plupart des gens peuvent apprendre à pirater en dix minutes. Les crackers ne font pas de différence quant aux sites ciblés. “Il peut sembler très improbable qu’un pirate s’intéresse à des données informatiques, mais les attaques ne sont habituellement pas personnelles. En général, les pirates désirent utiliser l’ordinateur pour lancer une attaque contre d’autres systèmes informatiques”, ajoute cet informaticien. Allusion est faite à la technique du jumping qui consiste à passer par un site pour en cracker un autre. Cette technique permet également de brouiller les pistes et d’effacer toute chance de retrouver l’adresse IP (l’identifiant de l’ordinateur) du poste duquel l’attaque est partie. Les pirates informatiques sont en mesure de voir, modifier et détruire les données stockées dans un ordinateur. Ils peuvent modifier des documents importants sans laisser de traces de leur passage, et les changements passent inaperçus. En utilisant des programmes de gestion à distance, les pirates sont même capables de contrôler les programmes d’une entreprise donnée.Par ailleurs, les crackers utilisent de plus en plus les attaques par déni de service. Une technique consistant à envoyer une immense quantité de données vers la cible dans le but de surcharger le système et de le faire planter. Ce type d’attaque n’est habituellement pas dirigé contre des personnes, mais de grandes sociétés ou des organismes gouvernementaux équipés d’un système de sécurité informatique de pointe.Les crackers peuvent également employer un virus. Ce dernier est un code informatique introduit clandestinement dans un ordinateur et susceptible de perturber son fonctionnement. Il est transmis par disquette ou par téléchargement sur un réseau. Une fois activé, le virus altère le fichier cible. “Il peut faire apparaître des mots indésirables à l’écran, modifier ou empêcher l’exécution de certains fichiers, voire détruire entièrement un disque dur”, explique l’informaticien. Naoufal BELGHAZI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc