×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Musiques andalouses du monde à Casablanca

Par L'Economiste | Edition N°:1901 Le 23/11/2004 | Partager

La capitale économique du Royaume vibrera aux rythmes de la musique andalouse du 25 au 27 novembre 2004 à l’occasion de la 1re rencontre internationale des musiques andalouses du monde.Organisée par l’Association des amateurs de la musique andalouse (AAMA), en partenariat avec la wilaya du Grand Casablanca, cette première édition aura pour thème “Musique et rapprochement des peuples ”. La musique n’ayant pas de frontières, l’objectif de cette manifestation est également de rassembler toutes les strates de la population autour d’une même passion. Les amateurs de cette musique auront le privilège de goûter à différents courants musicaux qui seront interprétés par des artistes de cinq pays du pourtour méditerranéen. Ainsi, des troupes musicales du Maroc, d’Espagne, du Portugal, d’Algérie et de Tunisie se relayeront pour offrir au public casablancais un riche cocktail alternant Flamenco, Fado, Gharnati, Malouf et musique andalouse. Les soirées musicales se dérouleront principalement à la salle de l’Office des Changes et accessoirement aux préfectures de Hay Hassani et d’Ain Sebaa et à la Faculté des sciences juridiques et économiques de Mohammédia. Le choix des lieux de présentation a été, selon Mouaâd Jamai, vice-président de l’AAMA et aussi DG du CRI, “dicté par des impératifs de proximité du grand public”. En marge de l’animation musicale, des conférences sont également prévues. Elles seront animées par d’éminents conférenciers tels que Mohamed Tozy, Tazi Saoud Abdelwahab et se proposeront de débattre de la thématique de la rencontre. L’événement sera aussi l’occasion pour le public de découvrir des instruments de musique, tableaux et écrits appartenant au musée de musique andalouse de Fès. Quant à l’accès, il sera gratuit mais sur invitation afin de “limiter la présence au seul public averti et intéressé par ce genre de spectacle”, souligne Jamai.Pour information, l’Association des amateurs de la musique andalouse a été créée en 1958 et a acquis une réputation internationale grâce à ses actions en matière de promotion et vulgarisation de la musique andalouse. Parmi ses notables réalisations, on peut mentionner l’enregistrement de 11 Noubas en collaboration avec le ministère de la Culture. Et surtout la mise en place récemment d’un portail consacré à la musique andalouse. M. EK.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc