×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Mohammédia: La piscine municipale reconvertie en hôtels?

Par L'Economiste | Edition N°:1902 Le 24/11/2004 | Partager

. La présidence de la commune voulait en céder le terrain à des promoteurs de tourisme. Construite en 1983, la piscine est depuis dans l’abandonLe Conseil municipal de Mohammédia a tenu en fin de semaine dernière une troisième réunion dans le cadre de sa session de novembre. Le point concernant «l’affectation des terrains de l’actuelle piscine municipale pour la réalisation d’unités hôtelières» a soulevé de vives discussions. Il s’agit de mettre ces terrains, d’une superficie de 1.500 m2, à la disposition de promoteurs privés. Dans les rangs de l’opposition, des rumeurs font état «de négociations secrètes entre le bureau et une chaîne hôtelière». Les membres de l’opposition (USFP, PCNI) soupçonnent le bureau de vouloir favoriser la chaîne en question en mettant à sa disposition «des terrains qui font office de piscine et qui jouxtent la gare ferroviaire». Un membre du PJD rétorque que «certains avancent que nous avons empoché des sommes d’argent pour faire passer ce point. Que ceux qui soupçonnent le bureau de quoi que ce soit en apportent les preuves et cessons de pêcher dans des eaux troubles».De son coté, El Atouani, président de la commune, affirme que «le conseil n’a reçu aucun courrier de la part de la chaîne et celui qui veut s’en assurer, le bureau d’ordre fait foi». Et d’ajouter: «Aucune parcelle de terre ne sera cédée au privé sans l’accord du conseil». Le président a appelé à la formation d’une commission de suivi du projet qui comprend les élus et les cadres de la commune. Cette commission sera habilitée à concevoir le cahier des charges et à veiller au lancement de l’appel d’offres pour le choix du promoteur.«Pourquoi vouloir céder une piscine olympique alors qu’on peut la réaménager?» se demandent certains membres de l’opposition. En fait, cette piscine a été construite en 1983 à l’occasion de l’organisation par le Maroc des Jeux méditerranéens. Depuis lors, elle a été délaissée. «Cette infrastructure n’a de piscine que le nom», avance un intervenant. Elle est dans un état de détérioration très avancé. Du coup, sa réhabilitation nécessitera un budget énorme. Certains soutiennent que le site choisi par le Conseil municipal de l’époque (1983), pour réaliser cette infrastructure sportive, est certainement un mauvais choix au vu de tous les critères.Pour le président du conseil municipal, «la réalisation de ce projet hôtelier est de nature à doper l’activité touristique stagnante après la fermeture des hôtels Miramar et Samir». Selon Nasser Tad-laoui, le président de la commission des affaires économiques, sociales et culturelles, il s’agit de la construction d’hôtels de deux et trois étoiles destinés au touriste moyen. D’autant plus que les tarifs ne dépasseront guère 200 DH.


Vote défavorable

Les avis étaient très divergents. Aucune unanimité n’a pu être dégagée. Les solutions médianes qui consistent à renvoyer le point à la commission spécialisée en vue d’un second examen ou à former un comité technique pour éclaircir la question ont failli l’emporter. Subitement, un opposant de l’USFP avait demandé de soumettre le point au vote. Procédure que le bureau a voulu éviter au début. Mais devant l’insistance de Moulay El Arbi Zerouali (PI, ex-président de la commune) qui l’a mis en confiance et qui voulait défier l’opposition, le vote a été enclenché. Résultat: rejet du point objet de la controverse par 18 voix contre 16 et une seule abstention. Et si le 5e vice-président ne s’était pas abstenu, les deux camps auraient été à égalité, auquel cas c’est l’équipe du président qui l’aurait emporté. Ali JAFRY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc