×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Marrakech: Un DESS sur la condition féminine

Par L'Economiste | Edition N°:1869 Le 05/10/2004 | Partager

. Une formation initiée en partenariat avec deux universités européennesLes effets ou plutôt les bienfaits de la nouvelle Moudawana se font ressentir, notamment au niveau des formations. Faut-il le rappeler, le Maroc a adopté un nouveau code de la famille qui réintègre la femme dans la réalité de la société marocaine, avec une meilleure adéquation et un peu plus d’égalité pour la femme. Cela nécessite beaucoup de temps pour la mise en place mais surtout de nouveaux cadres juridiques.Un DESS (diplôme d’études supérieures spécialisées) sur les conditions des femmes, la civilisation et les systèmes juridiques, vient d’être créé à l’Université Cadi Ayyad de Marrakech. Il s’étale sur deux années et se soldera par des stages en Autriche et en Italie pour les étudiants. Cette filière qui a pour objectif la formation d’experts dans le domaine de la problématique homme-femme, que ce soit sur le plan juridique, économique ou social, accueille déjà cette année 25 lauréats, nouveaux licenciés. Initiée par l’Université de Marrakech, en partenariat avec deux universités européennes (Foggia d’Italie et Karl Frazens d’Autriche), elle bénéficie d’un financement obtenu en juin 2003 dans le cadre du programme communautaire Tempus. La formation, d’après les responsables de l’Université Cadi Ayyad, utilisera le système modulaire et celui d’évaluation des crédits. Un système que l’enseignement supérieur marocain a adopté depuis peu (cf. www.leconomiste.com). L’idée est de donner la même formation dans les trois universités (Italie, Autriche, Maroc) et échanger les expériences. L’implication de ces universités européennes se fera également sur le terrain avec la mobilité des enseignants et des étudiants et une prise en charge des cours sur place. Il est aussi question de faire participer la société civile, notamment “des formateurs issus des institutions et organisations travaillant pour l’amélioration de la condition de la femme”.Selon la vice-doyenne de l’Université Cadi Ayyad, professeur Boucetta, ce master ou DESS sera la première étape pour la création d’un centre de documentation et de formation des droits humains et “particulièrement des droits des femmes”. Celui-ci devra avoir son siège dans la cité ocre et disposera d’une bibliothèque et d’un laboratoire informatique, annonce-t-elle. “Nous cherchons à y impliquer davantage les pays de la Méditerranée pour en faire un point de référence dans le pourtour”.


Autres filières

Ce n’est pas la première fois que l’Université Cadi Ayyad innove en matière de DESS et de formation spécialisée. Très active et avant-gardiste, celle-ci a déjà initié, l’année dernière, des formations dans le tourisme durable en partenariat avec des professionnels marrakchis.Il s’agit d’un DESS en tourisme et développement durable, d’un DESA en tourisme, patrimoine et environnement et doctorat de patrimoine, en collaboration avec le Conseil régional du tourisme et l’OFPPT (Office de formation professionnelle) pour former des cadres supérieurs dans la gestion touristique. Cette formation a également obtenu le soutien de l’ambassade de France et des universités françaises spécialisées dans le tourisme. Les étudiants bénéficient de formations sur le terrain et collaborent aux études, recherches et sondages concernant le secteur. De notre correspondante, Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc