×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Maroc Telecom: Une OPV à haut potentiel

Par L'Economiste | Edition N°:1901 Le 23/11/2004 | Partager

. Quelque 130,98 millions d’actions mises en vente . Ouverture des souscriptions depuis hier et jusqu’au 7 décembre. La demande interne évaluée couvrirait plus de 50% de l’offre Tous ceux qui ont pris part à la préparation de l’opération de Maroc Telecom ont passé une nuit blanche du dimanche 21 novembre au lundi 22: tout le monde devait être dans les temps. “L’OPV devait démarrer coûte que coûte le lundi 22 novembre”, confie l’un des promoteurs de l’opération. Le CDVM n’a donné son “OK” pour la note d’information que très tard dans la soirée, autour de 1h30 du matin. Et son communiqué de presse a été envoyé aux rédactions des journaux vers 3h30 du matin. Sa patronne, Hind Taârji, a eu toutefois le réflexe d’envoyer un SMS circulaire, autour de 3h00, à partir de son répertoire pour informer que la note était disponible sur le site du CDVM. L’offre d’introduction est faite à un “prix ouvert” entre 54,6 à 68,25 DH. Le nombre d’actions mises en vente est de 130.985.210, d’une valeur nominale de 10 DH, représentant quelque 14,9% du capital. L’Etat cédant compte lever entre 6,219 et 7,774 milliards de DH, correspondant à 113.900.183 actions. La fourchette pourra toutefois être augmentée de 1,166 milliard de DH, soit 17.085.027 actions de plus, en cas d’exercice de l’option de surallocation consentie aux coordinateurs de l’opération: Attijari Finances Corp., BNP Paribas et Merrill Lynch.L’initiateur de l’opération distingue entre quatre catégories d’investisseurs. Les ordres de type A s’adressent aux salariés et retraités de Maroc Telecom. Leur participation est évaluée au maximum à 300 millions de DH. L’offre dédiée est accompagnée d’une décote de 15% sur le prix final retenu pour le dénouement de l’opération et d’une garantie de capital, à condition toutefois de garder les actions au minimum trois années. Vivendi Universal s’est en effet engagé au terme de cette période à reprendre, pour qui souhaite vendre, les actions à leur prix d’introduction en cas de baisse des cours. Chaque salarié et retraité de l’entreprise devra souscrire un montant plafonné à 8 mois de son salaire avec possibilité de financement par un crédit à taux bonifié accordé par Attijariwafa bank.Les ordres de type B concernent les personnes physiques ainsi que les institutionnels soumettant des souscriptions inférieures à 10 millions de DH, avec un minimum de 500 DH hors frais et taxes. Les particuliers se voient alloué en priorité au maximum 20% des 14,9% capital mis en vente, soit 26.197.042 actions représentant 2,98% du capital de Maroc Telecom.La période de souscription programmée pour ces deux catégories d’investisseurs, qui devront souscrire sur la base d’un montant, est ouverte depuis hier et jusqu’au 3 décembre prochain.Les institutionnels nationaux constituant la catégorie des ordres de type C devront exprimer des ordres d’au moins 10 millions de DH. Les investisseurs étrangers rangés dans la catégorie des ordres D bénéficient quant à eux d’une allocation prioritaire des demandes exprimées sur la Bourse de Casablanca. Ces deux dernières tranches de souscripteurs ont la possibilité de souscrire jusqu’au 7 décembre 2004. Après centralisation des demandes par la Bourse de Casablanca, une réunion entre les coordinateurs, l’initiateur se tiendra le 8 décembre pour fixer le prix de cession final qui s’appliquera à l’ensemble des souscripteurs. Ce prix, compris dans la fourchette de souscription, est déterminé globalement en fonction des prix et demandes soumissionnés par les institutionnels nationaux et étrangers. Précisant enfin que pour l’ensemble des investisseurs, la Bourse de Casablanca accueillera autant de titres que la demande exprimée. Ainsi, le marché Euronext de Paris ne recevra que le reliquat.Globalement, les opérateurs sont partagés sur la réussite de cette introduction, la plus grosse de toute l’histoire de la Bourse de Casablanca. Mais l’argumentaire des plus optimistes l’emporte. Ceux-ci jugent d’abord le prix correct. “On assiste à la première opération de démocratisation de la Bourse”, avancent des analystes pour qui, “le déroulement de l’opération serait en phase avec les prévisions”. “Car le potentiel d’investissement établi en fonction de sondages effectués auprès des investisseurs institutionnels lors de la phase du prémarketing et du comportement observé des boursicoteurs sur le marché depuis quelques semaines est encourageant”, répète la majorité. Selon nos informations, les coordonnateurs comptent sur la participation des OPCVM à hauteur de 1,3 milliard de DH. Le potentiel de souscription des personnes physiques serait de 1,5 milliard de DH. Quant aux institutionnels nationaux et étrangers, ils pourront investir jusqu’à 3 milliards de DH. On s’attend en fait au rush.


Pourquoi la “Green Shoe”?

L'offre initiale de Maroc Telecom prévoit la vente de 13% du capital et 1,9% de plus à offrir aux coordonnateurs de l’opération, soit pour satisfaire la demande excédentaire, soit pour réguler le cours du titre. Cette technique, connue sous le nom de “Green Shoe” (le soulier vert), prévoit globalement de consentir aux coordinateurs une option d’achat d’un nombre d’actions. Le principe est de leur allouer d’abord les titres pour satisfaire les souscriptions supplémentaires sur les deux marchés de cotation: Casablanca et Paris. L’option d’achat est exercée soit pour servir à stabiliser le cours du titre sur les deux marchés, en achetant des titres sur le marché en cas de baisse des cours, soit pour les réaliser pour compte propre en cas de hausse du prix. Cette technique permettra également de réguler l’impact de la forte liquidité du titre sur le marché. Un des facteurs que les prétendants à l’opération craignent le plus.Bouchaib EL YAFI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc