×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Culture

Lutte contre l’exploitation sexuelle
Plus de 50 pays africains au chevet des enfants

Par L'Economiste | Edition N°:1917 Le 15/12/2004 | Partager

. Un plan d’action pour l’enfance. Il sera validé prochainement lors d’une conférence nationaleLa deuxième Conférence arabo-africaine pour la lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants a réuni plus de 50 pays arabes et africains à Rabat (du 14 au 16 décembre). Le mot d’ordre de cette rencontre consiste à “garantir à chaque enfant son droit à la protection contre l’exploitation, la violence et l’abus sexuel”. Avant la tenue de cette rencontre, Yasmina Baddou, secrétaire d’Etat chargé de la Famille, de l’Enfance et des Personnes handicapées, a donné une conférence de presse pour parler de l’organisation de cette manifestation à laquelle participent plus de 450 experts. Des ateliers sont destinés vulgariser ce thème et traiter la problématique à travers plusieurs axes. Ainsi, la vulnérabilité des enfants privés de l’environnement familial ou faisant objet de migration et de trafics… Pour Baddou, cette conférence vise également à contribuer à favoriser l’échange d’expériences et de bonnes pratiques entre les pays participants. Il s’agit de concevoir des outils et matériaux de formation et d’améliorer les modalités d’intervention et d’exécution des politiques de prévention et de prise en charge des enfants les plus vulnérables. Rappelons que cette conférence se tient quelques jours après le lancement par l’Unicef du rapport sur la situation des enfants dans le monde, qui a montré qu’environ 2 millions d’enfants, dont la majorité sont des filles, sont exploités dans l’industrie du sexe. Ce rapport évalue également à 1,2 million enfants victimes de trafic.Au Maroc, les statistiques ne sont pas disponibles. Pour combler ce déficit, une enquête pour répertorier le nombre et la nature des agressions dont sont victimes les enfants sera lancée au courant de l’année prochaine. La ministre a annoncé la prochaine adoption du 2e plan d’action national de l’enfance 2005-2015, baptisé “pour un Maroc digne de ses enfants”. L’élaboration de ce plan a été coordonnée par son département avec la collaboration de tous les acteurs, y compris les ONG qui oeuvrent dans le domaine de l’enfance. A cet égard, une conférence nationale, sous la présidence du Premier ministre, sera organisée prochainement. L’objectif est de présenter ce plan et le valider définitivement.Mohamed Nabil OULLADI

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc