×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Les Quinze harmonisent les OPA

Par L'Economiste | Edition N°:1665 Le 18/12/2003 | Partager

. Un texte a été adopté après 15 ans d’attente Le Parlement européen a approuvé mardi 16 décembre un projet de réglementation sur les offres publiques d’achat (OPA), visant à harmoniser les pratiques au sein de l’Union, qui mettrait un terme à près de 15 ans de tentatives infructueuses de légiférer dans ce domaine. “C’est un pas important pour l’unification des marchés et pour une plus grande efficacité. C’est le fruit d’un travail ardu”, s’est félicité, devant les eurodéputés, le ministre italien de la Politique communautaire Rocco Buttiglione, dont le pays préside l’UE. La directive adoptée en première lecture par 325 voix pour, 221 contre et 7 abstentions, devrait être définitivement adoptée par le Conseil des Ministres dès le 22 décembre, à l’occasion d’une réunion des ministres de la Pêche, a indiqué le service de presse du Parlement européen. Et de rappeler que cette directive était déjà le résultat d’un compromis avec le Conseil. La nouvelle réglementation rend notamment facultatives, pour les Etats membres, l’application de deux dispositions concernant les mesures défensives contre des OPA jugées hostiles, dont l’une empêche les conseils d’administration d’agir sans l’aval des actionnaires tandis que l’autre lève les restrictions au droit de vote. Le Conseil était lui-même parvenu à un compromis en novembre sur ces deux points, au grand dépit de la Commission européenne qui trouvait le nouveau texte trop timoré et à la grande satisfaction de l’Allemagne qui estimait que le projet mis sur la table en octobre 2002 par la Commission lésait les intérêts de ses entreprises. Berlin avait déjà été à l’origine du rejet en 2001, par le Parlement européen, d’une précédente proposition de la Commission datant de 1996. Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc