×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Les NTI s’attaquent à la gestion des risques

Par L'Economiste | Edition N°:1892 Le 08/11/2004 | Partager

. La mondialisation expose toutes les entreprises. Des solutions facilitent la prévention et le suivi. Mais elles nécessitent une remise en question stratégique Optimiser la gestion de trésorerie et gérer les risques financiers ne sont plus l’apanage des seules grandes entreprises. Aujourd’hui, c’est aussi à la portée des PME. Des solutions fiables sont accessibles à partir de 200.000 DH, mais le haut de gamme peut atteindre jusqu’à 3 millions de DH. Ces solutions s’adaptent donc à chaque profil, pour peu que les managers soient prêts à remettre en question le mode d’organisation de l’entreprise. «Pour aller vers l’implémentation de ces solutions, il faut se placer au coeur de la stratégie de l’entreprise et concevoir une intégration complète car les solutions partielles ne sont plus efficaces», explique Mohamed EL Hajjouji, administrateur délégué de AKCE Finance. Le cabinet spécialisé dans le consulting opérationnel en gestion du financement de la trésorerie et des risques financiers organise le 26 novembre à Casablanca une journée d’étude sur ces systèmes d’information qui facilitent le pilotage stratégique et la gestion des risques des entreprises. La journée d’étude est organisée en partenariat avec l’Association française des trésoriers d’entreprises et l’association marocaine des trésoriers d’entreprises. Au programme, les modalités de mise en place d’un système performant de gestion de trésorerie et les méthodes d’adaptation permanente du système aux nouvelles technologies. Une centaine d’entreprises et banques sont attendues. Un espace d’exposition est également prévu. Objectif: faire le point sur les dernières innovations grâce au témoignage d’une dizaine d’experts internationaux en nouvelles technologies et spécialistes du pilotage des mutations humaines et managériales. «Le volet organisation revêt une importance capitale dans la réussite de la mutation technologique de l’entreprise. Aussi doit-il être pris en compte dès le départ dans la réalisation du projet», rappelle le patron d’AKCE Finance. En effet, au-delà de l’acquisition de nouvelles solutions, l’enjeu réside dans la réussite de la mutation du facteur humain. Il sera également question de la dématérialisation des moyens de paiement. «Aujourd’hui, il existe des produits susceptibles de modifier la relation banque/entreprise et d’optimiser le coût des transactions», précise EL Hajjouji. Concrètement, cette dématérialisation est susceptible d’alléger le traitement administratif des opérations de la banque et peut constituer un argument pour renégocier la tarification des transactions.


Plusieurs champs d’action

Ces nouvelles technologies couvrent divers domaines. Elles peuvent concerner le traitement, la transmission et la réception de l’information financière au sein de l’entreprise et vers ses partenaires externes. Elles facilitent également l’installation des stations de paiement, l’utilisation de la signature électronique. Elles constituent aussi un outil d’aide à la prise de décisions. Enfin et plus concrètement, il sera plus aisé aux banques de se mettre en conformité avec les normes comptables IAS grâce à la connexion et à l’exploitation des données de marché en temps réel. Pour rappel, toutes les entreprises internationales devront s’y plier à compter de janvier 2005. Il est question de fixer la date butoir à janvier 2007 pour les entreprises marocaines. L’entrée en vigueur de ces normes va entraîner un véritable bouleversement dans le mode de comptabilisation des éléments du bilan. L’objectif étant de refléter à tout moment la valeur des actifs et passifs telle qu’elle évolue sur le marché financier. Le recours aux NTI est donc incontournable. M. K.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc