×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Le dépistage, unique moyen de combattre l’hépatite

Par L'Economiste | Edition N°:1917 Le 15/12/2004 | Partager

. L’association SOS Hépatites organise, du 20 au 26 décembre, une semaine de solidarité. On estime à 300.000 le nombre de personnes atteintes On la qualifie de «tueur silencieux» et c’est là où réside toute sa gravité. L’hépatite C, à l’instar du sida, n’alerte le porteur du virus que lorsque la maladie a déjà généré des dégâts irréversibles dans l’organisme. Lorsque les symptômes commencent à apparaître, le patient est en phase critique aboutissant généralement à une cirrhose, voire un cancer de foie. A ce stade, l’intervention médicale devient extrêmement coûteuse et ses résultats emprunts de précarité. D’où l’intérêt de sensibiliser le public à la nécessité d’un dépistage précoce de l’hépatite, seul moyen d’accroître les chances de guérison. Pour atteindre ce but et surtout pour collecter des fonds de roulement, l’association SOS Hépatites organise, du 20 au 26 décembre, une semaine de solidarité avec les malades atteints d’hépatite. Selon le Pr. Driss Jamil, président de l’association, «le dépistage est aujourd’hui notre unique moyen de combattre ces maladies mortelles car il permet de délimiter le mal et d’agir dessus avec des outils thérapeutiques, en ce qui concerne les personnes atteintes, mais surtout grâce à la sensibilisation pour toute la population saine, afin d’éviter d’autres contaminations». Si le taux de prévalence de l’hépatite C au Maroc est de 20% inférieur à celui de l’Egypte par exemple, le nombre des personnes atteintes n’en demeure pas moins élevé. Ainsi, on estime à 300.000 le nombre de personnes atteintes de l’hépatite C. La plupart d’entre elles ignorent qu’elles sont porteuses du virus et beaucoup sont incapables de supporter les frais coûteux du traitement. Qualifier toutefois le traitement de coûteux est un euphémisme. Car une injection coûte 3.200 DH par semaine et un malade sous traitement en nécessite quatre mensuellement. Jusqu’à maintenant, l’association se tournait vers certains membres de l’organisation pour venir en aide aux plus démunis. Mais pour Saïd El Ouazzani, homme d’affaires et membre de l’association, «le budget du ministère de la Santé est limité, ce qui implique une plus grande contribution de la société civile à la prise en charge des malades». Le secteur privé a déjà mis le pied à l’étrier afin d’améliorer le quotidien des malades. A ce niveau, l’initiative de l’Institut Pasteur de réduire de 50% les frais du bilan pour les malades porteurs du badge SOS Hépatites est à citer en exemple. Mais ces élans de solidarité doivent se renforcer afin d’assurer «une plus grande démocratisation dans l’accès aux soins», estime Pr. Jamil. Les médias marocains auront tout au long de la semaine de solidarité la lourde tâche d’informer le public sur la prévention contre les hépatites virales et surtout encourager les mécènes à tendre la main aux plus démunis.


Emission TV

Une émission spéciale «Al Milaf Attibi» sur la deuxième chaîne traitera des hépatites en présentant les chiffres, les symptômes et surtout les moyens de diagnostic. Actuellement, les chances de sauver un malade atteint d’hépatite sont beaucoup plus importantes qu’autrefois. Le Maroc dispose des mêmes moyens thérapeutiques que les Etats-Unis ou la France pour vaincre la maladie. Ce qui permet de sauver un malade contaminé sur deux. Donc tous les espoirs sont permis, pour peu que les énergies soient fédérées, pour venir à bout de cet ennemi insidieux.Morad EL KHEZZARI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc