×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Le CNCE crée les supertrophées à l’export

Par L'Economiste | Edition N°:1762 Le 06/05/2004 | Partager

. Cette compétition sera destinée aux vainqueurs “or” des éditions précédentes. Un club des primés sera également mis en place pour soutenir le labelC’est reparti. La huitième édition des trophées à l’export organisée par le Conseil national du commerce extérieur (CNCE) est lancée. Les organisateurs ont opté cette année pour Aziz Akhennouch, président d’Akwa Group, comme président du jury. Cette huitième édition des trophées à l’export 2004 sera néanmoins marquée par une nouveauté. Il s’agit des supertrophées à l’export. “Une distinction qui concernera les entreprises ayant déjà remporté l’or au cours des trois dernières éditions”, fait-on observer auprès du CNCE. En effet, la compétition étant interdite aux ex-primés, pendant trois années, ces derniers ont exprimé leur mécontentement de ne pas pouvoir se représenter pendant cette période. Ils seront donc 26 lauréats potentiels à participer à cette sorte de ligue des champions. “Les candidatures doivent être déposées avant le 14 mai”, tiennent à préciser les responsables du Conseil. Les conditions fixées par les organisateurs sont d’abord celles du concours normal, notamment la performance à l’exportation, la qualité, la sécurité ou encore la diversification géographique à l’exportation. Ensuite, les candidats doivent obéir à des critères d’excellence complémentaires “à définir par le comité organisateur”, indiquent les responsables du CNCE. Un seul trophée sera accordé annuellement pour cette ligue des champions. Les organisateurs ont par ailleurs débattu de l’impact de cette compétition sur le chiffre d’affaires des sociétés primées. Ainsi, selon certains chefs d’entreprise, cette distinction a indéniablement une influence sur le personnel. “Celui-ci est davantage motivé avant la compétition, et après le trophée. Mais l’impact sur les exportations et les ventes est faible”, reconnaissent les patrons des sociétés primées. D’autres évoquent des avantages symboliques. “Lorsque nous avons été primés, nos ingénieurs ont eu moins de problèmes pour l’obtention de visa”, ironise un autre chef d’entreprise. Ainsi, lorsqu’il s’agit de l’impact sur le chiffre d’affaires, les opérateurs sont unanimes, “les trophées n’ont pas encore l’influence que nous escomptons”. D’où l’idée d’un club qui réunirait les primés et qui assurera la promotion des entreprises distinguées lors de ces trophées. Un projet qui est actuellement en gestation au sein du CNCE.


Club des lauréats

Le club des lauréats aura pour objet de contribuer à la promotion de l’image du Maroc en partenariat avec les organismes compétents. Il aidera à développer des projets de coopération et de partenariat entre les membres. Le tout, dans l’objectif de promouvoir les trophées de l’exportation en tant que manifestation récompensant les meilleurs exportateurs. Ayant en principe une durée illimitée, le club sera constitué des lauréats des trophées (or, argent et bronze). Eventuellement régi par un règlement intérieur à établir, cet organisme sera composé d’une assemblée générale et d’un bureau. Les rédacteurs du projet du statut de ce club proposent, par ailleurs, des dénominations tels que Elite Club, Top Club ou encore Select Club Export. Il obéira aux dispositions du dahir 1-58-376 relatif aux associations. Naoufal BELGHAZI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc