×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Politique

Jettou attendu au Portugal aujourd’hui

Par L'Economiste | Edition N°:1903 Le 25/11/2004 | Partager

. Il copréside avec son homologue portugais la commission mixte . Au menu, la signature d’une ligne de crédit de 100 millions d’euros. Le volume du commerce entre les deux pays a atteint à peine 190 millions d’euros en 2003LE Premier ministre se rend aujourd’hui à Lisbonne pour coprésider avec son homologue portugais la haute commission mixte. Une forte délégation ministérielle l’accompagne: Yasmina Baddou, Fathallah Oualalou, Karim Ghellab et Mohamed Al Achâari. Le programme de cette réunion de travail, qui s’étale sur deux jours, est chargé. Il démarre par une audience avec le président du Portugal à Faro, dans le sud du pays, avant de rejoindre Lisbonne. S’ensuit une réunion de travail en tête-à-tête avec le Premier ministre portugais autour d’un dîner. Demain vendredi, démarrent les réunions bilatérales. Côté portugais, on veut leur donner un aspect pragmatique. Ainsi, un accord entre l’agence pour la promotion de la PME et son homologue portugais sera signé. Il prévoit une collaboration étroite et un partenariat entre les PME des deux pays pour utiliser notamment les centres de développement technologiques et l’échange de points de vue, particulièrement sous l’aspect de la PME face au processus d’intégration économique régionale. Le Maroc peut profiter des acquis de l’expérience du Portugal à l’occasion de son entrée dans l’Union européenne.S’ajoute au programme, la signature d’une ligne de crédit en faveur du Maroc de 100 millions d’euros, soit près de 1,1 milliard de DH. Ce n’est pas acquis puisque les deux pays ne sont pas encore mis d’accord sur les conditions. Beaucoup de contraintes au niveau du remboursement et du morcellement de cette ligne ne sont pas acceptées par le Maroc. Jettou ne veut pas d’un crédit lié. De toutes les façons, la loi sur la passation des marchés publics ne permet pas cette possibilité. A cette occasion, il s’agira également de proroger la ligne de crédit de 10 millions d’euros non encore épuisée destinée à la fourniture de biens d’équipements et la mise à niveau des PME. Souvent, des PME se trouvent face à des procédures bureaucratiques difficiles à surmonter. D’où une simplification et une promotion de ces lignes. La pêche sera également abordée. Mais Mohand Laenser ne peut effectuer le déplacement en raison d’un agenda chargé. Un protocole sur la pêche sera cité en attendant que le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et des Pêches fera le voyage à Lisbonne pour concrétiser l’accord.Lors de cette haute commission mixte, des instruments seront créés pour faciliter la complémentarité entre les deux économies. Les potentialités liées à la proximité géographique sont énormes. Pour Pedro Feytor Pinto, conseiller économique et commercial à l’ambassade du Portugal à Rabat, les rapports économiques devront s’améliorer au même niveau que les relations culturelles et sociales. Toutes les conditions sont réunies pour aller de l’avant. Selon lui, le volume du commerce entre les deux pays a atteint 190 millions d’euros en 2003. Ce niveau a considérablement augmenté au cours du premier semestre de 2004. Ainsi, les échanges ont totalisé 150 millions d’euros, entre janvier et juillet de cette année. Cette tendance est appelée à évoluer et cette commission mixte est censée doper ces échanges jugés faibles. D’ailleurs, près d’une quarantaine de nouvelles entreprises sont venues investir au Maroc au cours de cette année. Elles opèrent dans plusieurs secteurs notamment la chaussure, le textile en amont, la métallurgie et l’agroalimentaire. Dans le domaine de la pâte à papier, la principale entreprise envisage de venir s’installer au Maroc.D’autres accords seront signés, particulièrement dans les domaines de la justice et la culture. D’ailleurs, une exposition d’art moderne marocain sera inaugurée à cette occasion au Palais de la ville de Sintra, proche de Lisbonne. La haute commission sera clôturée par un déjeuner avec la présence d’hommes d’affaires portugais de haut niveau. Driss Jettou devra les convaincre pour venir investir au Maroc.Mohamed CHAOUI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc