×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Impressionnante logistique de loisirs

Par L'Economiste | Edition N°:1888 Le 02/11/2004 | Partager

. 39.000 restaurants, 526 salles de cinéma, 50 de concert…. Les services à la clientèle irréprochablesLes Madrilènes ne font absolument pas défaut à la légendaire réputation espagnole: faire la fête et surtout la nuit. Lorsque les autres villes européennes se couchent, Madrid entame ses premières heures de vie nocturne. Et l’expérience y est assez surprenante: des restaurants, des pubs, et d’autres établissements sont ouverts jusqu’au petit matin. La rue elle-même reste très animée jusqu’à une heure avancée.Et la ville offre une “logistique” de loisirs impressionnante avec notamment ses 33 théâtres, 526 salles de cinéma et 50 de concert. Les chiffres de la restauration sont tout aussi spectaculaires: 40.000 établissements qui se répartissent entre 6.500 restaurants, 1.800 cafétérias et plus de 32.000 bars. L’une des coutumes gastronomiques les plus typiques de la ville est le tapeo qui consiste à aller de bar en bar en dégustant dans chacun d’eux une spécialité de la cuisine traditionnelle (une idée pour le Ramadan?). Dans les restaurants, l’activité est intense et le service quasiment irréprochable. Dans les différents lieux visités (restaurants, musées, gare,…), un aspect qui peut paraître futile mais, ô combien! important et révélateur: la propreté des toilettes. On y trouve souvent de l’eau de cologne, des serviettes propres, du savon liquide, des appareils de séchage pour les mains, des indications (pour certains établissements) sur la fréquence de nettoyage, etc.Aujourd’hui, si la Costa del Sol joue la carte de grande région de tourisme de masse, la tête à l’ombre et les pieds dans l’eau, Madrid brandit un autre argumentaire, en particulier celui du tourisme d’affaires et son grand patrimoine culturel. Les Européens ont depuis longtemps compris l’enjeu du tourisme pour toutes les bourses. Résultat: ce sont aujourd’hui de grosses machines avec toutes les infrastructures, l’accueil et tout ce qui va avec, proposant des produits en fonction des besoins de chaque catégorie de visiteurs. Le tout accompagné de stratégies marketing et promotionnelles musclées toute l’année qui envahissent les foyers et les rues.Chaque région adapte son tourisme en fonction de la clientèle qu’elle reçoit. Cela signifie développer les équipements environnants pour accompagner l’évolution en nombre, mais aussi en exigences de la clientèle de plus en plus sensible au fond du décor et au produit offert: des lieux propres, des transports proches et qui fonctionnent, de l’animation, etc.Des enseignements à tirer particulièrement pour le Maroc qui veut atteindre les 10 millions de touristes à l’horizon 2010. Actuellement, toute l’offre touristique de Madrid est rassemblée dans un site web (www.decubremadrid.com). Cette page dispose d’un plan détaillé des rues des principales villes de la région, où le visiteur pourra localiser n’importe quel hôtel, restaurant, musée, etc. avec toute l’infrastructure de transport dont dispose la ville. De même, dès votre arrivée, vous recevez des SMS vous indiquant un numéro de téléphone pour trouver ce que vous cherchez pour votre shopping ou vos loisirs. Une idée à exploiter pour les touristes en mal d’informations.Pour les différentes autorités de la ville rencontrées lors du voyage de presse, pour comprendre Madrid, il faut la découvrir, “se perdre dans ses rues”.Madrid, c’est aussi la culture qui vous saute aux yeux: dans les rues, sur les devantures des grands bâtiments, au cœur des grands carrefours. La capitale espagnole est certainement la ville qui concentre le plus grand nombre de musées en Europe. Et la ballade en vaut le détour. Celui du Prado est l’un de ses principaux attraits. Il possède un fonds constitué de 8.600 peintures qui représentent la plus belle collection du monde d’art des XVe-XIXe siècles. On y trouve les collections de Goya, Velasquez mais aussi Rembrandt, Rubens, Botticelli…L’année dernière, ce musée a reçu 2,3 millions de visiteurs, soit presque ce que reçoit le Maroc en touristes étrangers par an!Deux autres pinacothèques sont également les plus visitées: le musée Thyssen Bornemisza qui possède une collection spectaculaire de peintures de toutes les époques, y compris du XXe siècle. Le musée national Centre d’art Sofia, quant à lui, consacre ses salles à la peinture contemporaine. On y découvre le célèbre tableau de Picasso Guernica. Ces trois musées constituent un ensemble appelé “Promenade de l’art” ou encore le parcours du “mille d’or”. Outre ces trois célèbres pinacothèques, la capitale espagnole possède également de nombreux musées consacrés à des thèmes très variés: musée romantique, du chemin de fer, naval, du vin, postal et télégraphique, musée du costume, de la tapisserie ou encore le musée de la célèbre équipe de football du Real Madrid.Un autre patrimoine de la ville mérite le détour: le monastère de San Lorenzo de El Escorial qui a été classé par l’Unesco patrimoine mondial. Ce monument de granit et d’ardoise, bâti au XVIe siècle à la demande de Philippe II, possède une impressionnante bibliothèque qui rassemble plus de 40.000 volumes. Outre sa basilique, ses cloîtres, ses 300 chambres, il abrite le panthéon des rois où sont enterrés tous les rois et reines d’Espagne depuis Charles Ier.Au cours des promenades, un aspect saute aussi aux yeux: la verdure et l’eau des fontaines. Les rues de Madrid comptent quelque 300.000 arbres de 224 espèces différentes. De plus, elle possède 18 parcs répartis ans différentes zones. S’ajoutent le Zoo Aquarium, la Faunia (720 espèces distinctes d’animaux, 72.500 arbres et arbustes,…), le Jardin botanique du palais de la Arganzuela, qui possède la plus grande collection de cactus au monde ou encore le Jardin tropical de la gare d’Atocha.- Lorsque les autres villes européennes se couchent, Madrid entame ses premières heures de vie nocturne. Et la logistique de loisirs est spectaculaire: spectacles, bars, pubs, discothèques, terrasses en plein air... ouverts jusqu’au petit matin. La nuit madrilène est une expérience assez surprenante (Source: Communauté de Madrid)M. O.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc