×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

G77: La coopération Sud relancée à Marrakech

Par L'Economiste | Edition N°:1663 Le 16/12/2003 | Partager

. La ville ocre abrite la Conférence du G77+la Chine du 16 au 19 décembre. Nouveauté: Participation des pays donateurs et des ONGLe renforcement de la coopération Sud-Sud est à l’ordre du jour. Le Palais des Congrès de Marrakech abrite aujourd’hui 16 décembre les travaux de la conférence de haut niveau du Groupe77 plus la Chine. Cette grand-messe, qui s’achève le 19 décembre, avait été décidée par le sommet des chefs d’Etat et de gouvernement du G77+la Chine, lors de la première rencontre des pays du Sud, tenue à La Havane en avril 2000. Objectif: unifier les positions pour faire face au diktat des pays du Nord dans les négociations sur la libéralisation du commerce.Le rendez-vous de Marrakech permettra aux pays membres de se pencher sur le commerce interrégional, la sécurité alimentaire, les technologies de l’information et de la communication, l’éducation et la santé, l’investissement ainsi que les énergies renouvelables.L’ordre du jour de la conférence comporte également le réexamen du système général des préférences commerciales entre pays en développement (PED), l’examen à mi-parcours des recommandations et décisions du sommet de La Havane (le 1er de l’histoire du groupe réuni en 2000), ainsi que la recherche des voies et moyens susceptibles de renforcer la coopération Sud-Sud au profit des pays les moins avancés.Les participants à cette grand-messe vont également revoir certains programmes d’action en vue de les réactualiser et les adapter au nouveau contexte mondial, notamment ceux de Buenos Aires sur la coopération technique entre pays en développement (CTPD) et de Caracas sur la coopération économique (CEPD).Fait marquant de la conférence: le G77+Chine ouvrira ses portes, pour la première fois de son histoire, à des pays riches donateurs ainsi qu’à des organisations non gouvernementales, aux côtés de la participation habituelle des principales agences de l’ONU.A cette occasion, le secrétaire général adjoint de l’ONU chargé des Affaires économiques et sociales, José Antonio Ocampo, lira un message du secrétaire général, Kofi Annan.L’administrateur du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), Mark Malloch Brown, assistera également à la conférence, ainsi que le secrétaire général de la Cnuced, Rubens Ricupero et Jacques Diouf, directeur général de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). D’autres agences de l’ONU enverront des représentants de haut niveau.L’Algérie sera présente à cette conférence. C’est Abdelaziz Belkhadem, ministère des Affaires étrangères, qui conduira la délégation algérienne. Cette dernière est composée de représentants des ministères des Affaires étrangères, du Commerce, de l’Agriculture et du Développement rural et de l’Energie et des Mines.Vis-à-vis de l’OMC, le G77 contribue à l’élaboration d’une position unifiée visant à promouvoir les intérêts du monde en développement dans les négociations. A cette fin, le groupe met l’accent sur trois objectifs principaux: rééquilibrage en faveur des PED des conditions d’application des accords commerciaux existants, nouvelles négociations strictement limitées aux engagements pris au terme de l’accord d’Uruguay (agriculture, services…), renforcement des engagements de traitement spécial et différencié au bénéfice des PED.


G77+Chine

Créé en 1964 à Genève, au terme de la première Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED), le Groupe des 77 plus la Chine constitue la principale force de coordination des pays en développement, en particulier dans les négociations au sein de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC). Au fil des années, le groupe s’est doté de structures institutionnelles permettant de le représenter au sein des différentes organisations économiques des Nations unies. Il rassemble aujourd’hui 133 membres, auxquels s’associe la Chine. La présidence est assurée par le Maroc. Elle est assurée alternativement pour une durée d’un an par un pays d’Amérique latine, des Caraïbes, d’Afrique ou d’Asie. En 2004, le Qatar succédera au Maroc à la tête de ce groupe. Le G77+Chine regroupe 135 pays, qui comptent plus de 80% des habitants de la planète.Nadia DREF

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc