×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

France: Chirac incite les PME à investir en Chine

Par L'Economiste | Edition N°:1864 Le 29/09/2004 | Partager

. Une chance inouïe à saisir sur ce marché, selon le président. Une visite d’Etat est prévue en Chine du 8 au 12 octobreLe président Jacques Chirac a vivement incité lundi 27 septembre, lors d’une réunion avec des chefs d’entreprise, les petites et moyennes entreprises (PME) françaises à s’implanter en Chine, avec l’ambition de doubler leur nombre en trois ans. A cet effet, le président de la République a reçu au palais de l’Elysée 17 dirigeants de PME qui doivent l’accompagner lors de sa visite d’Etat en Chine, du 8 au 12 octobre. Ce voyage a «une vocation essentiellement économique», a-t-il déclaré. «Ma grande ambition serait que l’on puisse doubler le nombre de PME en Chine», en les faisant passer de 3.700 actuellement à 7.000 en 2007, a-t-il dit alors que les relations économiques des deux pays sont toujours dominées par les grands contrats (énergie, aéronautique, transports, etc) contrairement à l’Allemagne ou à l’Italie dont les PME sont bien mieux implantées en Chine. Le développement des marchés émergents en Chine ou en Inde crée des millions de nouveaux consommateurs tous les ans, a-t-il ajouté. «C’est une chance exceptionnelle que nous devons saisir et ne pas laisser passer». Alors que les délocalisations en Chine sont accusées d’être à l’origine de milliers de suppressions d’emplois en France, Chirac a affirmé que «les entreprises présentes sur le marché chinois n’ont pas délocalisé et ont créé de l’emploi en France». Il a d’autre part appelé les PDG des grandes entreprises, dont plusieurs seront aussi du voyage, à travailler plus étroitement avec les PME, citant une nouvelle fois l’exemple allemand ou italien. Le président a invité les chefs d’entreprise français à faire plus appel aux représentants de la diaspora chinoise dans le monde, soulignant qu’il s’agissait souvent de la meilleure porte d’entrée au marché chinois. Les patrons de PME, représentant aussi bien les secteurs de l’environnement, de la haute technologie ou de l’agroalimentaire, ont tous demandé au président de la République «un coup de pouce» politique lors de ce voyage auprès des responsables chinois. (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc