×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Fès: La ZI d’Aïn Chkef opérationnelle

Par L'Economiste | Edition N°:1854 Le 15/09/2004 | Partager

. Elle permettra la création de 4.200 emplois . Son aménagement a coûté 44 millions de DHSM le Roi Mohammed VI a procédé, lundi, à l’inauguration du parc industriel de Aïn Chkef. Un parc considéré par les industriels de la ville comme un véritable levier économique pour toute la région. Equipé conformément au programme d’aménagement et selon les normes et recommandations techniques pour l’équipement des zones industrielles, ce parc est en fait le nouveau-né du holding d’aménagement “Al Omrane”. Il devra générer, d’ici quelque temps, plus de 4.200 postes d’emploi et un investissement de 1,2 milliard de DH.S’étalant sur une superficie de 18 ha, cette zone industrielle comporte 115 lots de 500 à 700 m2, 20 lots de 700 à 1000 m2 et 27 lots d’une superficie supérieure à 1000 m2. Sa réalisation a nécessité plus de deux années de travaux intenses et un investissement de 44 millions de DH dont 26 millions versés par les bénéficiaires. Le reste a été financé par le Fonds Hassan II pour le développement économique et social. C’est ce qui a permis d’ailleurs de proposer des lots de terrains au prix de 244 DH le m2. Une opportunité pour les investisseurs qui ont été nombreux à déposer leurs demandes de lots et ce, dès le lancement du projet en 2002. Une commission préfectorale a été chargée, après, d’étudier les dossiers des attributaires au cas par cas. Les surfaces accordées ont été réparties selon les différentes catégories d’activité. Situé au sud-ouest de la ville de Fès et du centre Bensouda, à cheval entre la commune urbaine de Zouagha et la commune rurale de Aïn Chkef, ce parc est limité au nord par les usines C3M et SIMEF et au sud et à l’ouest par des terres agricoles. Son emplacement présente d’énormes atouts, notamment une grande accessibilité (proximité de l’autoroute et de l’aéroport). Des atouts qui font considérer le nouveau parc comme étant le mieux placé par rapport aux autres zones industrielles de Fès. Il est aussi le seul parc doté, outre des infrastructures de base, d’un centre de gestion, une zone de douane, une mosquée, une caserne pour les sapeurs-pompiers et un poste de police. “Ce sont ces installations qui séduisent les investisseurs et qui les rassurent”, indique Fouad Ouzzine, directeur du CRI Fès-Boulemane. Et d’ajouter qu’aujourd’hui que la nouvelle zone industrielle est prête, elle est de nature à renforcer la capacité d’accueil des projets d’investissement à Fès et à répondre à la demande pressante en terrains industriels. Vu les créations d’entreprise et surtout les extensions d’activités que connaît la région Fès-Boulemane, la saturation de la ZI d’Aïn Chkef est prévue pour bientôt. Certains observateurs disent même qu’il faut penser à l’extension de cette zone, dès maintenant. Surtout qu’elle est entourée, jusqu’à présent, de terrains agricoles et de constructions dont l’acquisition ne présentera presque ou pas de difficultés. De notre correspondant,Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc