×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Eqdom: Maghreb Rating maintient sa notation

Par L'Economiste | Edition N°:1916 Le 14/12/2004 | Partager

. La position dominante de la financière justifie cette appréciation. Le soutien extérieur noté 4 sur une échelle de 1 à 5 Maghreb Rating, filiale de Fitch Ratings, confirme les notes attribuées sur son échelle de notation nationale à Eqdom, soit A(mar) pour la note long terme avec perspective d’évolution stable et F1(mar) pour la note court terme.Selon le communiqué de Maghreb Rating, qui a changé de dénomination et devient Fitch North Africa, ces notes sont fondées sur la position dominante qu’occupe la société de financement sur le marché marocain du crédit à la consommation ainsi qu’à son expertise dans ce domaine. Un métier jugé en voie de rationalisation au regard de la stricte réglementation décidée par les autorités monétaires. L’agence estime que la concurrence y reste encore forte malgré la sortie du marché des sociétés les plus faibles (retrait d’agrément…) ainsi que le mouvement de concentration observé au sein de l’activité. Toujours est-il qu’Eqdom y jouit d’un bon positionnement. Sa production s’est accrue de 16% en 2003, contre une moyenne sectorielle de 6%. La production a bénéficié de l’absorption de Sogecrédit et de l’extension du réseau d’intermédiaires et des agences commerciales. “Eqdom demeure largement positionnée sur l’octroi des crédits aux employés du secteur public compte tenu du moindre risque que présente cette frange de clientèle”, indique le communiqué de Fitch North Africa. Afin d’élargir son activité, Eqdom a lancé une offre de location de véhicules avec option d’achat (LOA) destinée à une clientèle de salariés du secteur privé, d’artisans, commerçants et professions libérales. Les performances opérationnelles d’Eqdom sont demeurées satisfaisantes en 2003, soutenues par un niveau de capitalisation assez “robuste” ainsi qu’une bonne capacité à réduire le coût de ses ressources et une correcte maîtrise des risques. Rappelons que les indicateurs de l’exercice 2003 de la financière étaient au vert. Le PNB (produit net brut) augmente de plus de 13% à 472,22 millions de DH contre 417,87 millions en 2002. Son encours est arrêté au 31 décembre 2003 à 5,32 milliards de DH, soit une augmentation de 6,08% par rapport à 2002. La politique de gestion des risques financiers suivie par la société est un peu plus resserrée. Eqdom a passé dans ses comptes plus de 154 millions de DH de provisions pour créances en souffrance, soit 15,46% de plus que le niveau constitué en 2002. Le ratio des impayés de la société passe ainsi de 14,18 à 16,88% en 2003. Le taux de couverture, pour sa part, est à un niveau de 90,85%. D’un autre côté, le développement à l’international de ses activités de crédit à la consommation est stratégique pour le groupe français Société Générale qui apporte à la financière une assistance appréciable au plan opérationnel. Toutefois, l’agence estime que la probabilité que le groupe français apporte son soutien en cas de nécessité n’est que moyenne. Ceci compte tenu de la nature indirecte du contrôle de son capital(1), ainsi que l’environnement économique et financier fragile dans lequel opère Eqdom. Ainsi, une note de soutien extérieur de 4 (sur une échelle de 1 à 5) a été attribuée à l’entreprise.


Appréciation de remboursement de la dette

Les notations de Fitch North Africa n’expriment que l’appréciation de l’agence sur la capacité de la société à honorer en temps et en heure les échéances de remboursement de sa dette. Elles ne comportent, en effet, aucune appréciation sur le rendement dont les porteurs de titres sont susceptibles de bénéficier. Rappelons que la note A(mar) signifie que l’aptitude au paiement des créances en temps et heure du principal et des intérêts est très forte comparativement aux autres entités émettrices de dettes (à long terme) dans le pays. Le F1(mar) représente la même notation mais pour les dettes à court terme.F. T.(1) 34% détenus par Généfitec, filiale à 100% du groupe, et 18% par la Société Générale Marocaine de Banques.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc