×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Enquête Manpower «Jeunes diplômés 2004»
Décrocher un job: Oui aux formations complémentaires

Par L'Economiste | Edition N°:1814 Le 19/07/2004 | Partager

. En plus des stages, les jeunes sont prêts à suivre des formations. Leur grand atout: maîtrise des TICLes jeunes diplômés veulent de bons salaires, un cadre de travail bien organisé et des plans de carrière motivants. Mais qu’ont-ils à offrir en retour? Quelles sont leurs compétences et atouts? Les jeunes interrogés par Manpower, lors du Forum Carrière 2004 (cf. notre Dossier Emploi & Carrière du 12 juillet 2004), s’estiment être suffisamment préparés à la vie active par leur école. C’est ce qu’affirment les deux tiers des personnes interrogées. De leur côté, ils fournissent plus d’efforts pour se mettre au diapason. Ce qui se traduit sur le terrain par une meilleure maîtrise des langues étrangères. 99% de la population sondée se dit ainsi être bilingue. Est-ce suffisant aujourd’hui? Comme il fallait s’y attendre, c’est le français qui est cité en premier (53% des réponses) par les jeunes diplômés. L’anglais qui vient ensuite ne recueille que 36% des citations. L’espagnol et l’allemand affichent pour leur part de faibles scores (6 et 1% respectivement). Les jeunes diplômés semblent être en phase avec la tendance générale en matière de TIC. L’outil informatique ne leur est pas en effet inconnu. D’après les enquêteurs, les personnes interrogées qui ne le maîtrisent pas représentent une valeur quasi nulle. Les jeunes diplômés considèrent que l’outil informatique est indispensable dans la vie active. Ce sont les logiciels bureautiques qui sont maîtrisés le plus (traitement de texte (24%), tableur (23%), bases de données (18%)). Les logiciels graphiques ou d’application (paie/facturation) ne sont connus que par une faible proportion de l’échantillon (11 et 9% respectivement). Les jeunes semblent avoir pris conscience aussi de l’importance des stages pour leur préparation à la vie active. L’enquête révèle en effet une tendance chez les jeunes à multiplier ces expériences. Ainsi, près de 70% affirment avoir effectué entre 2 et 4 stages. Mieux encore, 32% des interrogés ont effectué au moins 3 stages. Mais l’enquête ne précise pas leur durée. Les jeunes diplômés assurent par ailleurs, pour leur quasi-totalité (94%), être prêts à suivre des formations qualifiantes. Deux domaines, la finance et la gestion, semblent les attirer en particulier: 24% des réponses. Vient ensuite l’informatique (15%) puis les activités de vente, marketing (12%) et commerce (11%). Les autres domaines se positionnent en dessous de la barre des 10%.


Diplômes et compétences: Le duo gagnant

Tant les diplômes que les compétences sont importants et doivent peser tous deux dans la décision de recrutement. C’est ce que pense la majorité (69%) des jeunes diplômés interrogés pour les besoins de l’enquête de Manpower (cf. notre Dossier Emploi & Carrière du 12 juillet 2004). Certes, le diplôme est essentiel, affirme près du tiers des personnes sondées. Et une grande proportion (82%) estime qu’il ouvre un droit au travail (les bac+4 sont moins nombreux à le réclamer que les bac+2). Mais une chose est sûre: à lui seul, il ne suffit pas. A côté, il faut faire prévaloir d’autres compétences. Les jeunes semblent l’avoir compris et affichent clairement leur disposition à suivre des formations complémentaires. Khadija EL HASSANI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc