×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

El Jadida: Un hôtel ouvre après 20 ans de chantier

Par L'Economiste | Edition N°:1794 Le 21/06/2004 | Partager

. Baptisé El Morabitine, l’établissement sera opérationnel avant fin juilletLa ville en manque cruel en infrastructure touristique verra enfin augmenter sa capacité d’accueil avec l’ouverture de l’hôtel El Morabitine d’ici fin juillet. Cet hôtel énigmatique pour les habitants de la ville était en continuelle construction à l’angle de l’Avenue Mohammed VI et l’Avenue Annakhil. Les présuppositions penchaient plutôt vers des embarras financiers du promoteur. “Ce sont au contraire des blocages administratifs qui ont fait traîner le projet depuis 1982”, précise Maître Abbès El Morabit, promoteurs de ce projet de 3000 m2. Les oppositions à son projet, il les explique par son parcours et ses appartenances politiques. Les arrêts des travaux étaient ponctués par les humeurs des responsables locaux de l’époque, relate Abbès El Morabit. A un moment, il s’était détourné de l’hôtel après avoir construit ses fondations pour des projets immobiliers. C’est ainsi qu’il a procédé à la construction de 12 immeubles et 85 villas sur 5 hectares en grand nombre dans le voisinage immédiat de l’hôtel. Des renouvellements d’autorisations ont été requis en 1987. Le promoteur a dans la foulée augmenté et réactualisé les espaces de la capacité d’accueil de son hôtel. “Les travaux se sont encore arrêtés jusqu’en 1992. Pendant 2 autres années encore mes dossiers sont restés dans les bureaux du gouverneur jusqu’en 1994”, dit El Morabit père. Les gros œuvres et les finitions n’ont encore une fois démarré que durant l’année 1999. Mais les vrais travaux de finition ne se sont vraiment faits avec application qu’au cours de ces 3 derniers mois. L’actuel gouverneur nous a redonné un nouveau souffle et du courage pour mener à terme ce projet qui nous tient tant à cœur, explique le fils Khalil Mohamed El Morabit. Ce dernier a repris avec sa sœur Khadija Oum Bachair le flambeau pour enfin voir se concrétiser l’ouverture de l’hôtel. Et c’est Abdellah Haida, le mari de Khadija, qui est l’actuel directeur général de l’hôtel. Le projet a été financé par fonds propres. L’hôtel a une capacité de 110 chambres, de 4 suites avec au moins 180 lits. Il faut ajouter, en plus, des dépendances composées de 18 appart-hôtel pour des visiteurs en famille construites sur une superficie de 400 m2. L’hôtel qui aura nécessité dans les 40 millions de dirhams en comptant ses équipements est prévu pour être 3 étoiles mais les prestations seront alignées sur les 4 étoiles, explique Khadija. Au total, 80 emplois seront créés. De notre correspondant, Mohamed RAMDANI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc