×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Eaux de baignade: Attention aux zones noires!

Par L'Economiste | Edition N°:1765 Le 11/05/2004 | Partager

. Tanger municipale, Alquaous à Larache, Mohammédia municipale, Aïn Sebaâ, Sidi Ifni… sur la liste des non conformes. L’élément humain y est pour quelque choseRejets d’eaux usées, forte affluence des baigneurs et insuffisance des infrastructures d’hygiène. Ce sont les principales causes qui font des stations balnéaires des sites non conformes pour la baignade. Selon le dernier rapport 2002-2003 du secrétariat d’Etat à l’Environnement sur la qualité des eaux de baignade, 42 plages ne sont pas du tout conformes aux baignades.Parmi ces stations, il y a lieu de citer celles de Tanger municipale, Alquaous à Larache, la plage municipale de Mohammédia, la plage d’Aïn Sebaâ à Casablanca et aussi la plage de Sidi Ifni. Toutes ces plages, exceptée celle de Tanger, sont situées sur le littoral atlantique. Cette situation s’explique par la grande fréquentation enregistrée au niveau de ce littoral. En effet, la navigation maritime y est très intense. Pas moins de 300 bateaux en moyenne longent chaque jour la côte atlantique dont des pétroliers (une capacité d’un million de tonnes). D’autre part, la forte pression de la densité démographique (54% de la population nationale et 61% des habitants des grandes villes sont concentrés sur ce littoral) participe à l’augmentation du taux de pollution. Sans oublier, bien sûr, que 80 % des industries sont installés entre Kénitra et Safi. Sur cette partie donc du littoral marocain, les sources de pollution des eaux de baignade sont malheureusement très nombreuses. Il est aussi malheureux de constater que l’élément humain est également une source de pollution. Réalisée dans le cadre de l’opération “Pavillon bleu”, la campagne de surveillance de la qualité hygiénique des eaux de baignade et de propreté des plages, a nécessité des centaines de prélèvements. Ce sont le laboratoire public d’essais et d’études (LPEE) et le laboratoire national de l’environnement (SNE) qui ont effectué les mesures et les analyses. Des unités mobiles, dotées des moyens humains, matériels et techniques nécessaires, ont permis aux deux laboratoires de couvrir toute la frange du littoral. L’exécution des analyses microbiologiques s’est donc déroulée in situ et en laboratoire. Au total, 273 stations ont été déclarées conformes. L’analyse des prélèvements a montré que la qualité microbiologique des eaux de baignade dans ces stations est conforme aux normes réglementaires. Ce qui veut dire que le taux de conformité s’est nettement amélioré comparativement à la même période de l’année précédente. Ce taux a été seulement de 72,28% en 2001-2002. Qu’en sera-t-il en 2004?En tout état de cause, une carte répertoriant la qualité microbiologique des eaux de baignade au niveau des stations de surveillance pour la période 2002-2003 a été dressée. Elle concerne l’ensemble des sites de baignade du littoral atlantique et aussi du littoral méditerranéen.


Micro-organismes

L’évaluation de la qualité des eaux de baignade s’est basée sur un traitement statistique des résultats des analyses microbiologiques. Une classification de la qualité des eaux selon la grille de la norme marocaine a également été prise en considération. Il est à noter que pour la saison 2002-2003, le choix des stations de surveillance ainsi que la fréquence des échantillonnages ont été fixés à la lumière des résultats obtenus lors de la précédente campagne. En outre, l’analyse microbiologique des eaux de baignade a porté davantage sur les micro-organismes indicateurs d’une contamination par les eaux usées. Jamal Eddine HERRADI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc