×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Chichaoua: La route a encore tué

Par L'Economiste | Edition N°:1918 Le 16/12/2004 | Partager

. Onze passagers d’un autocar morts carbonisés mardi dernier . Inconscience, inattention et non-respect du code en sont la causeLe bilan des victimes des accidents de la route au Maroc s’aggrave chaque jour encore plus. Pas plus tard que mardi dernier vers 21h 30, onze personnes ont trouvé la mort et 38 autres ont été blessées, dont 18 grièvement, dans un accident aux environs de Demsira dans la province de Chichaoua. L’accident s’est produit lorsqu’un autocar, se dirigeant vers Agadir en provenance de Marrakech, est entré en collision frontale avec un semi-remorque qui effectuait un dépassement dangereux, sur la route nationale N° 8, à 10 km du lieu dit “Foum Jrana”. Un tronçon particulièrement meurtrier. Les deux véhicules ont pris feux et les victimes ont été carbonisées. Le feu s’est, après, répandu à un autre camion transportant du fourrage. Les sinistrés ont été évacués vers l’hôpital provincial Mohammed VI de Chichaoua, l’hôpital Ibnou Tofaïl de Marrakech et vers l’hôpital d’Imintanout, alors que les cadavres, ou ce qui en reste, ont été acheminés vers la morgue de Chichaoua.Ce grave accident survient quatre mois seulement après le drame de Foum Jrana sur cette même route. Ce dernier a causé une trentaine de morts parmi les passagers d’un autocar, encore un. En effet, la route nationale N° 8 est réputée pour être des plus dangereuses. Le ministère de l’Equipement a déjà entrepris l’élargissement d’un tronçon de cette route de 6 à 7 m, en attendant l’aménagement de l’autoroute Marrakech-Agadir, qui devrait être opérationnelle en 2009. Les travaux de l’autoroute démarreront en septembre 2005 et consisteront par ailleurs, à aménager le tronçon Marrakech-Chichaoua en premier lieu. La construction de l’ensemble de l’infrastructure se poursuivra en traversant la chaîne de l’Atlas pour aboutir à Agadir en 2009. D’autre part, en 2003, les accidents de la route ont fait 3.878 tués et plus de 15.000 blessés graves. Selon des chiffres officiels, le nombre des tués a augmenté de 3,2% par rapport à l’année 2002. Pour venir à bout de cette hécatombe, le Programme stratégique intégré d’urgence de sécurité routière (PSIU), a été lancé en fin 2003. Ce programme se décline en sept axes majeurs dont la coordination et la gestion de la sécurité routière, le contrôle, la formation en matière de conduite des véhicules et la réforme des systèmes des examens ainsi que la communication et l’éducation. En effet, le renforcement du contrôle de l’état mécanique des véhicules à travers les Centres de visite technique a été l’une des priorités dudit programme, vu que dans beaucoup de cas, la cause n’est autre que l’état des véhicules. D’autre part, dans le cas des accidents mortels, des enquêtes approfondies sont ordonnées par un juge d’instruction, en collaboration avec le ministère du Transport.Mohamed AKISRA

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc