×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Bourse: Managem réservée à la baisse

Par L'Economiste | Edition N°:1787 Le 10/06/2004 | Partager

. Les ordres de vente «au mieux» pleuvent. Un “warning” sur les résultats a été adressé aux actionnairesRien ne va plus pour Managem. Ainsi, après des résultats annuels jugés catastrophiques (voir encadré), le titre est réservé à la baisse pour la deuxième séance consécutive et les ordres de vente “au mieux” pleuvent. A l’origine de cette situation, le communiqué publié dans la presse le mardi 8 juin. “Peu importe ce que sous-tend cette publication, Managem a fait preuve de considération envers les actionnaires”, estime un analyste de la place. Il s’agit, en fait, d’un “warning”, ainsi que l’appellent les Anglo-Saxons ou d’un avertissement sur résultats à l’attention des actionnaires. Les prévisions du minier ont été revues à la baisse, notamment du côté du résultat net qui sera négatif (-50 millions de DH) au regard des nouveaux éléments expliqués par les responsables. “A nouvelle équipe, nouvelle gouvernance”, souligne un observateur. Le management fraîchement installé remet les pendules à l’heure concernant les engagements contractés par le passé sur les cours des matières premières. Le Conseil d’administration de la minière réuni le 4 juin sous la présidence du nouveau patron, Abdelaziz Abarro, a examiné un rapport détaillé sur ces engagements ainsi que la pertinence des instruments financiers utilisés. Plusieurs constats ont été relevés notamment que “les modalités de mises en œuvre de ces instruments se sont progressivement écartées de leurs objectifs de couverture appropriée au point de présenter des risques significatifs sur les résultats”, est-il indiqué dans le communiqué. Ainsi, sur l’ensemble des métaux, les volumes engagés à la vente font apparaître des taux très élevés par rapport aux rythmes de production actuels (dépassant parfois les 100% sur une période annuelle). C’est au niveau de l’or que la situation est plus particulièrement préoccupante. Et comme le soulignent les responsables, le total des volumes engagés à la vente, lors du lancement de l’exploitation de la mine de Akka en 1999, s’avère excessif, sur la base des réserves estimées à cette époque et par rapport aux réserves réévaluées aujourd’hui (environ 230% selon les estimations actuelles). “Les cours de l’or ayant connu une progression significative ces derniers mois, suivie d’une légère accalmie, il apparaît nécessaire de réduire les engagements y afférents”, est-il expliqué dans le communiqué. Objectif, les mettre en adéquation avec les réserves et limiter les pertes en cas de rebond des cours. Le Conseil d’administration a adopté une charte concernant la gestion de couverture des risques des cours de matières premières. Elle stipule, entre autres, la prohibition du recours aux instruments financiers présentant tout risque spéculatif. Mais aussi la limitation de la maturité des opérations et des volumes engagés en accord avec les programmes de production sur la base des réserves certaines.


Mauvais cru

Les résultats annuels sont plus que décevants pour la minière. Ainsi, le chiffre d’affaires a reculé de 1,777 milliard de DH en 2002 à 1,691 milliard en 2003. La tendance est plus accentuée du côté du résultat d’exploitation qui recule de 234 millions de DH en 2002 à 103,3 millions à fin 2003. Le résultat net consolidé a, pour sa part, chuté de 145,3 millions de DH en 2002 à -6,6 millions de DH en 2003. Mais c’est le résultat net part du groupe qui enregistre la plus mauvaise performance, baissant de 90,6 millions de DH en 2002 à seulement 2,3 millions de DH.F. T.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc