×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Barid Al-Maghrib sur les traces de la banque

Par L'Economiste | Edition N°:1854 Le 15/09/2004 | Partager

. Ouverture de comptes, produits bancassurance, services de monétique et de change… L’obésité n’empêche pas l’agilité. Barid Al-Maghrib, une institution très massive, publique de surcroît, qui par touches successives de réformes a réussi à moderniser ses structures, lancer de nouvelles activités et mettre en place toute une panoplie de nouveaux services en ligne. La prochaine fois que vous passez près de l’un de ses bureaux, rentrez-y. Un centre d’appels et une fenêtre Web sont également mis en place pour fournir des informations détaillées aux clients. Au bout d’un processus, déclenché voilà près de six années, en 1998, la vieille dame s’est hissée au rang des établissements privés de messagerie et s’offre même un statut de quasi-opérateur bancaire. Son offre de services bancaires de base, les CCP (Comptes chèques postaux) et le CEN (Compte d’épargne nationale), est améliorée par plusieurs services annexes. Notamment l’offre d’une carte de crédit, produits de bancassurance, crédit à la consommation, transferts de fonds et opérations de change. C’est comme dans une banque. L’offre en produits de bancassurance concerne l’épargne retraite, capital-éducation, assurance-vie et assistance. L’offre des services de monétique, à travers plus de 60 GAB, permettra très prochainement de retirer de l’argent à travers le réseau interbancaire. Le transfert d’argent est effectué partout dans le monde. Et les opérations de change manuel, une activité lancée en début d’année, sont effectuées dans plus de 21 de ses bureaux. D’un autre côté, les nouvelles technologies d’information et de communication constituent également un cheval de bataille de l’établissement. Adoptées pour permettre une offre rapide et intégrale de services en ligne aux clients, l’établissement en fait aujourd’hui l’un de ses axes majeurs de développement. Le repositionnement stratégique de Barid Al-Maghrib passe par l’adoption des nouvelles technologies de l’information et de la communication dans les activités et la capitalisation sur le core-business. Mais aussi la diversification des prestations et le développement des standards de qualité, tout en préservant et améliorant la synergie entre les différentes activités et services offerts. Objectif: faire de l’ombre à de nouveaux acteurs qui concurrencent directement La Poste sur près de 50% de ses activités. Une concurrence acharnée, notamment sur les services bancaires et les services à valeur ajoutée telle la messagerie rapide.. Transferts de fondsLes métiers de la banque restent toutefois une activité extrêmement importante pour la caisse. Un choix conforté par un réseau dense, géographiquement beaucoup plus important que les banques, et des produits bancaires de base, très populaires, comme les CCP ou le CEN. L’établissement parie également sur le développement des activités de transferts de fonds et de monétique. Barid Al-Maghrib a lancé en 2003 un vaste projet pour équiper plus de 60 bureaux de guichets automatiques bancaires (GAB), couvrant ainsi l’ensemble du Royaume. Le cahier des charges de départ prévoit d’étendre ce service à plus de 140 GAB avant la fin de l’année 2004. Barid Al-Maghrib a par ailleurs intégré, à l’instar des banques de la place, les services du CMI (centre monétique interbancaire) et signé des accords avec les deux plus grands réseaux mondiaux présents au Maroc, Master Card et Visa. C’est pour satisfaire certes les besoins de sa clientèle, mais également démocratiser la carte de crédit. Un effort financier et logistique considérable fourni pour l’accès d’une large frange de la population à revenu faible, traditionnellement fidèle aux services de La Poste, aux services du réseau interbancaire.Pour accompagner ce changement, le management a mis en place une nouvelle organisation pour orienter ses structures opérationnelles et fonctionnelles vers les clients.Beaucoup d’autres projets sont encore dans le pipe, axés principalement sur l’intégration des nouvelles technologies, la modernisation des outils de gestion et du réseau, la capitalisation sur les métiers de base ainsi que la diversification des prestations offertes à la fois au grand public et aux entreprises. Conforté par la réalisation d’un résultat net de 75 millions de DH en 2003, le Conseil d’administration, tenu en juin dernier, a validé l’affectation d’un budget de 357 millions de DH pour la finalisation des chantiers lancés, dans le cadre de l’important projet d’entreprise Barid Al-Ghad.Bouchaïb EL YAFI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc