×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Automobile: Les françaises maintiennent le cap

Par L'Economiste | Edition N°:1906 Le 30/11/2004 | Partager

. Renault toujours en tête des ventes, suivie de Peugeot. A fin octobre, le marché évolue de près de 8% Le marché de l’automobile se porte un peu mieux. Mais les ventes sont loin, même très loin des ambitions des professionnels. Selon l’Aivam (association des importateurs de véhicules automobiles montés), au terme des 10 premiers mois de l’année, le marché a évolué de 7,81% avec 44.656 voitures vendues (tous segments confondus) contre 41.420 pour la même période 2003. Les immatriculations finiront encore l’année autour de 50.000 unités alors que les concessionnaires espèrent le double depuis longtemps déjà. A fin octobre 2004, ce sont toujours les CBU (importés montés) qui tirent le marché vers le haut. Le créneau aura évolué de plus de 24,33% enregistrant 32.009 ventes. Les voitures importées du Brésil ainsi que l’arrêt du montage de la voiture économique peuvent expliquer ce changement de tendance. Par catégorie, les ventes de voitures particulières (dites de tourisme) ont été, jusqu’à fin octobre dernier, de l’ordre de 27.648 contre 21.555 en 2003 à la même période, soit une variation d’environ 28,3%. Par marque, les voitures françaises reprennent la tête du peloton. Renault caracole avec 8.866 voitures écoulées à fin octobre dernier contre 6.812 une année auparavant (+30,15%). Elle est suivie de près par Peugeot. Toujours sur la même période, la marque au lion a affiché une performance positive de 9,75% avec 8.656 unités écoulées contre 7.887 un an auparavant.Pour sa part, Toyota arrive en troisième position. Au 31 octobre 2004, les ventes de la Japonaise ont atteint 4.809 unités contre 3.297 à la même période en 2003. Mauvais score par contre pour la marque aux chevrons. En l’espace d’une année, Citröen a vu ses ventes baisser de 6,3% à 4.717 véhicules. Les allemandes occupent, quant à elles, toujours la cinquième position grâce notamment à Volkswagen. A fin octobre, la marque allemande a commercialisé 3.356 unités avec une nette progression de 50,76% par rapport à 2003.Fiat accuse, elle, le coup de l’arrêt de l’activité de montage. Ses ventes ont chuté de 67,38% à 2.538 unités.Les plus fortes baisses enregistrées durant cette période demeurent sans conteste Daewoo avec zéro transaction contre 86 à fin octobre 2003. Lexus et Samsung n’ont enregistré non plus aucune transaction. F. T.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc