×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Alliance dans les poids lourds

Par L'Economiste | Edition N°:1884 Le 27/10/2004 | Partager

. Renault Trucks acquiert 25% du capital de Berliet-Maroc. Ce qui permettra à ce dernier de redimensionner son outil industriel Renault Trucks, filiale du groupe suédois AB Volvo, le géant des poids lourds, vient d’acquérir 25% de Berliet-Maroc. Cette part était détenue par la holding marocaine SNI (Société nationale d’investissement). Grâce à cette transaction qui a été enregistrée lors de la séance du 25 octobre sur le marché de blocs, la filiale du groupe suédois détient 54,5% du capital de Berliet-Maroc. Pour ce faire, Renault Trucks a déboursé 31,2 millions de DH à raison de 100 DH par actions pour les quelque 312.500 actions cédées par la SNI. Les responsables de Renault Trucks estiment que le renforcement du contrôle de leur société sur le capital de Berliet-Maroc permettra à ce dernier de s’appuyer sur un actionnariat de référence (le groupe AB Volvo est le deuxième constructeur mondial des camions). «Ceci permettra à Berliet-Maroc de redimensionner l’outil industriel pour faire face au démantèlement douanier avec l’Union européenne. Mais également de rechercher des partenariats industriels avec des constructeurs non européens», est-il souligné auprès de Renault Trucks. Il convient de signaler que l’action de Berliet-Maroc n’avait pas la côte ces derniers mois. Cela se traduisait par une diminution de la rentabilité de la société. Le tout, face à une concurrence de plus en plus acerbe. Avec cette prise de pouvoir, Renault Trucks affiche clairement ses ambitions sur le marché marocain. La société compte en effet renforcer sa capacité de production de véhicules pour faire face à l’augmentation de la demande en poids lourds. Et même si la concurrence est rude (Scania, Isuzu…), il faut dire que le marché local ouvre plusieurs opportunités compte tenu des vastes chantiers entamés par les pouvoirs publics (autoroutes, logements sociaux, plan Azur…). De son côté, Berliet, qui est l’un des acteurs incontournables dans l’assemblage des poids lourds au Royaume, n’en est pas à son premier partenariat. Déjà en mai dernier, la société avait conclu un accord avec la firme nippone Isuzu concernant l’assemblage de ses véhicules. N. Be.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc