×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Agriculture: L’UE favorable à la suppression des subventions

Par L'Economiste | Edition N°:1765 Le 11/05/2004 | Partager

. A condition que ses partenaires en fassent autant L’Union européenne serait prête à “éliminer” ses subventions à l’exportation de produits agricoles, seulement si ses partenaires de l’OMC en font autant. C’est ce qu’a déclaré en substance hier lundi le commissaire européen à l’Agriculture, Franz Fischler. En tout cas, cette proposition représente une véritable “volte-face” de l’UE qui était, avec le Japon, fermement opposée à cette élimination.“Nos partenaires doivent dire clairement qu’ils sont prêts à suivre totalement l’UE pour toutes les formes de soutien à l’exportation”, a indiqué Fischler en confirmant l’envoi par Bruxelles d’une lettre proposant aux membres de l’OMC de supprimer ces aides. En effet, Bruxelles a adressé une lettre aux membres de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) pour proposer de supprimer les subventions européennes à l’exportation des produits agricoles. Cette offre qui devait être exposée hier lundi 10 mai par Pascal Lamy, chef négociateur de l’UE aux pourparlers de l’OMC sur le cycle de développement de Doha, si elle est suivie par les autres poids lourds du commerce agricole international, permettra de relancer le processus de négociations commerciales multilatérales dans le cadre du cycle de Doha, en panne depuis l’échec du sommet OMC de Cancùn en septembre dernier. “C’est une question de bon sens. Si tous les membres de l’OMC veulent un accord sur un cadre pour les modalités de l’agenda de Doha, toutes les parties doivent bouger, y compris l’UE”, a souligné Fischler pour justifier cette proposition.  Le commissaire européen s’est dit “convaincu” que cette initiative européenne donnerait le coup de fouet nécessaire pour faire des progrès dans les discussions décisives des prochaines semaines, à Paris, en marge de la conférence ministérielle de l’OCDE, et à au siège de l’OMC Genève, “pour que nous puissions arriver à un accord sur les modalités avant août. C’est à nos partenaires de l’OMC de nous rejoindre”, a-t-il conclu. Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc