×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

45 millions de DH pour relifter le boulevard Mohammed V

Par L'Economiste | Edition N°:1731 Le 23/03/2004 | Partager

. Revêtement de sol, aménagement d'espaces… le centre de la capitale est en chantier . L'aboutissement des travaux est prévu pour juillet Rabat fait peau neuve. Revêtement des sols, aménagement d'espaces verts et installation de mobilier urbain, voici un avant-goût de ce qui changera dans la principale artère de la capitale, boulevard Mohammed V. Les travaux de réalisation du projet de sauvegarde et de mise en valeur de cette artère sont déjà lancés. Malgré le vacarme des engins, la fermeture de certains passages, les R'batis ne se plaignent pas. “Nous ne pouvons qu'être enchantés par cette opération d'embellissement”, confie une passante, marquant un arrêt devant la maquette. Et ce n'est pas le maire de Rabat qui dira le contraire. “Nous avons utilisé les gros moyens pour faire de cette artère le cœur battant de la ville”, a précisé à L'Economiste Omar Bahraoui. Le coût est estimé à 45 millions de DH, financés par le Fonds Hassan II pour le développement économique et social. Cette opération vise à promouvoir l'espace urbanistique de la capitale à travers la valorisation du boulevard Mohammed V. D'autant plus que le réaménagement de ce boulevard s'inscrit dans le cadre d'un programme qui touche certaines artères principales et monuments historiques de Rabat. Le programme a pour but de mettre en valeur les sites de cette ville qu'on qualifie d'administrative à tort. L'opération embellissement du boulevard Mohammed V concerne plusieurs parties et s'étale sur trois tranches. La première tranche, qui doit être achevée en juin, comprend des travaux de faux plafonds et la rénovation à neuf des piliers des arcades. Elle concerne la partie du boulevard allant de l'avenue Hassan II à la Mosquée Sounna. La seconde tranche ira de Barid Al-Maghrib à la gare et la troisième de la gare à la Mosquée Sounna et de Barid Al-Maghrib au boulevard Hassan II. Les promoteurs de l'opération projettent de la transformer en rue piétonne si les autorisations sont obtenues. La partie du boulevard qui se situe entre la gare et Bank Al-Maghrib sera dotée de trois fontaines. Les deux fontaines déjà en place seront complètement refaites. Une autre sera placée au rond-point de la gare. La grande fontaine du jardin Sounna sera retouchée pour la rendre similaire à celle qui est au centre. Et c'est l'architecte Karim Chakkour qui veillera à la concrétisation de ces esquisses. Au sujet des revêtements des sols, ils seront entièrement refaits par une composition de marbre de Bejaâd bouchardé et la pierre de Taza bouchardée s'harmonisant avec la pierre de Salé utilisée en façade. De plus, “les trottoirs attenants au Parlement et la partie en face seront élargis”, a indiqué Faiçal Bouzoubaâ, directeur technique de TGCC, l'entreprise chargée d'effectuer les travaux.Par ailleurs, une mise en lumière scénique de toute l'avenue est aussi envisagée. La partie jardin est confiée à une société spécialisée qui se charge de placer un décor s'inscrivant dans le même esprit des travaux effectués. Et pour faire profiter les habitants ainsi que les visiteurs de ce nouveau cadre, des bancs publics y seront installés. Amal BABA ALI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc