×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

400 exposants pour le Sistep

Par L'Economiste | Edition N°:2416 Le 06/12/2006 | Partager

QUATRE secteurs d’importance seront exposés dès aujourd’hui au Sistep à Casablanca, et ce jusqu’au 9 décembre. La mécanique, la métallurgie, les plastiques et caoutchouc ainsi que l’électricité et l’électronique, seront les principaux secteurs-clés mis en avant lors du salon.Le Centre d’expositions et de conférences de l’Office des changes accueille l’événement. Un événement de taille qui réunira pas moins de 400 exposants représentant une quinzaine de pays et recevra près de 15.000 visiteurs professionnels nationaux et étrangers.«Nous ciblons les donneurs d’ordre en priorité», déclarent les organisateurs de la conférence.7e édition depuis 1994, ce salon a effectivement le vent en poupe. De renommée internationale, il constitue une plateforme de rencontre de qualité pour des exposants marocains qui cherchent à internationaliser leurs offres. Sont d’ailleurs attendus pour l’occasion des acheteurs rencontrés lors du salon de Midest 2006, tenu à Paris en novembre dernier, et à qui le rendez-vous a été donné pour le salon de Casablanca. Ce salon, qui soutient également l’initiative de l’Anapec dans le cadre du Programme d’appui aux entreprises (PAE), sera animé par deux journées de colloque sur l’évolution des R&D (recherche et développement) au Maroc. Une occasion de faire le point sur les avancées en matière de R&D mais également d’échanger des expériences pour les entrepreneurs marocains.Ce salon demeure tout de même plus compliqué à organiser qu’un salon à vocation commerciale ou destiné au grand public. Que ce soit dans le cadre de la recherche de sponsors (la gestion financière) ou encore dans le développement d’une stratégie de communication et marketing, ce type de salon purement industriel fait encore face à un manque de professionnalisme. Le difficile accès au parc d’exposition est également pointé du doigt par les organisateurs, qui reprochent à l’endroit prestigieux qu’est l’Office des changes de ne pas être bien desservi à cause de son éloignement du centre économique de Casablanca.Najlae NAAOUMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc