×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

40 enfants sur 1.000 meurent à la naissance

Par L'Economiste | Edition N°:1846 Le 03/09/2004 | Partager

. Les derniers chiffres sur la mortalité infantile toujours inquiétantsLa situation sanitaire de la mère et l’enfant a été l’objet d’une enquête entre octobre 2003 et février 2004. Selon les résultats préliminaires de ce rapport, le taux de mortalité infantile a été estimé à 40 décès sur mille naissances. Encore des efforts à fournir.En effet, le Maroc est placé huitième dans le classement de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour la mortalité infantile juste avant l’Iran et l’Egypte où ce taux est de 38 décès pour mille naissances vivantes pour les garçons et de 39 chez les filles. La Tunisie enregistre un taux plus faible avec 31 décès pour mille pour les garçons et 24 pour mille pour les filles. La Libye a un taux de mortalité encore plus bas avec 17 décès pour mille naissances vivantes pour les garçons et 19 pour mille chez les filles, selon des chiffres de l’OMS de 2002. Les pays européens enregistrent les taux les plus faibles. A titre d’exemple, le taux de mortalité infantile a été de 2,8 pour mille en Suède et 9,4 pour mille en Lettonie, en 2003. Dans le rapport du ministère de la Santé, le taux de mortalité maternelle a été estimé à 227 cas pour 100.000 naissances pour la période 1995-2003. Les femmes en couches meurent plus dans les campagnes.Autre conclusion de ce rapport, les femmes font de moins en moins d’enfants. L’indice synthétique de fécondité au Maroc a connu une diminution. Il est passé de 5,9 enfants par femme au début des années 80, à 2,5 enfants par femme pour la période 2001-2003, soit une baisse de 58%. Pour comparaison, ce taux est de 2,91 en Inde, 2e gros pays en terme de population, de 2,07 aux Etats-Unis, de 1,68 en Chine et 1,38 au Japon.. Taux de vaccinationUne des raisons de la diminution du taux de fécondité, la contraception. Au cours de ces deux dernières décennies, l’utilisation de contraceptifs a connu une nette augmentation en passant de 19% en 1979-1980 à 41% en 1992 et 63% en 2003-2004.Une autre amélioration a été enregistrée au niveau du taux du suivi médical des femmes enceintes pour 69% des naissances et ceci dans les milieux urbain et ruraux avec respectivement 85 et 48%, souligne le document.Selon les résultats de l’enquête, la couverture vaccinale chez l’enfant s’est améliorée avec un taux de vaccination de 89% et une prévalence de 94% en milieu urbain contre 84% en milieu rural.Par ailleurs, 9 femmes sur 10 ont déclaré connaître ou avoir entendu parler du VIH-sida, et 62% d’entre elles ont cité au moins un moyen de prévention, c’est ce qu’a révélé l’étude concernant les attitudes et les comportements face infections sexuellement transmises et du sida. Cette enquête sur la santé de la mère et de l’enfant a été réalisée par le ministère de la Santé avec l’assistance technique d’une société américaine en charge du programme international des enquêtes démographiques et de santé. L’échantillon de 12.000 ménages a été choisi pour cette étude, visant les femmes de 15-49 ans et les enfants de moins de 5 ans. Le rapport final sera publié vers la fin décembre 2004.Le financement de cette enquête émane de plusieurs organismes, notamment l’OMS, le projet de la Papfam (la ligue des Etats arabes), le fonds des pays du Golfe, le Fnuap, et l’Unicef.L’ensemble des données collectées constituera une base de données, qui facilitera la mise en place et le suivi politique et de programmes dans le domaine de la population et de la santé. Fadwa EL GHAZI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc