×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

25e Moussem culturel international d'Assilah
Un vent artistique souffle sur la ville

Par L'Economiste | Edition N°:1572 Le 31/07/2003 | Partager

. Son moussem se tient du 26 juillet au 31 août. Diversité et richesse des programmesFidèle à son rendez-vous annuel, le Moussem culturel international d'Assilah se tient cette année du 26 juillet au 31 août. La Fondation du Forum d'Assilah organise cette 25e édition sous le signe de la tolérance et de l'ouverture. Une devise intemporelle pour le festival qui a traversé un quart de siècle avec le même souci et le même objectif: être un carrefour des cultures où l'échange et l'écoute de l'autre se font sans considérations religieuses ou raciales tout en conservant son identité.1978, Assilah, une petite ville assoupie sur le bord de l'Atlantique. Rien ne dérange la tranquillité un peu oisive de la ville à part sa mise à l'écart des activités culturelles, et artistiques. Le sursaut fut un projet ambitieux de décentralisation culturelle, se révoltant contre le monopole des grandes cités et l'emprise de l'Occident. Un départ plutôt houleux, mais avec les années, le festival d'Assilah a gagné en maturité et en expérience. Le dialogue et la non-confrontation devenaient ainsi ses moyens et ses fins. Pour cette 25e édition, les organisateurs ont opté pour la diversité et la richesse en proposant un programme varié avec des colloques traitant de questions et de thèmes d'actualité tels “L'Europe, l'Amérique et l'islam” et “la coopération arabo-arabe et les organisations régionales”. Des intervenants nationaux et internationaux participeront aux débats proposés.Les arts plastiques, désormais vocation de la ville, profitent pleinement de cette édition avec la programmation d'expositions individuelles (Houssein Miloudi et Farouk Hosny) et collectives dans des galeries et même dans les belles ruelles de la ville. Les enfants ne sont pas laissés à l'écart des festivités. Au programme, des ateliers de peinture et de masque au profit des chérubins en plus d'une exposition spéciale tenue à la galerie du Palais de la culture. La littérature sera aussi célébrée par deux prix: le prix Mohamed Zafzaf du roman arabe et le prix Buland Al Haïdari pour la poésie arabe, destiné aux jeunes créateurs et doté de 50.000 DH.Le festival fête aussi la musique et le théâtre. Des artistes venant d'Iran, Mali, Egypte, Tunisie, Italie, Autriche et Espagne, en plus des troupes marocaines de musique andalouse, animeront les belles nuits d'été de la douce Assilah et promettent une ambiance de fête et de convivialité. “Laisser Assilah ouverte comme un coin dans le jardin de Hyde Park à Londres”, ambitionnaient les initiateurs du moussem culturel; serait-elle sur la bonne voie? En tout cas, la ville a réussi à marquer les esprits et à se distinguer au niveau local et international. Hayat KAMAL IDRISSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc