×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

1er Mai
«Le répit démographique servira la réforme»
Entretien avec Mohamed Larbi Nouha, directeur du pôle prévoyance à la CDG

Par L'Economiste | Edition N°:2265 Le 28/04/2006 | Partager

. La réforme s’étalerait sur plusieurs années. Les fonds des CIR gérés par la CDG. L’Economiste: Quel est l’état d’avancement de la réforme du système des retraites au Maroc?- Mohamed Larbi Nouha: La première phase des travaux de la Commission technique a permis de prendre connaissance des diagnostics de la situation des différents régimes de retraite nationaux (CMR, RCAR, CNSS et CIMR). Un rapport dans ce sens a été soumis pour approbation à la Commission nationale, présidée par le Premier ministre. La phase suivante sera consacrée à la réalisation des études actuarielles devant aboutir à l’identification des scénarii de réforme. . Quelles sont les grandes lignes des termes de référence?- Les termes de référence, élaborés également lors de cette première phase, devront servir de base aux pistes de réformes à exploiter. Les grandes lignes consistent à décrire le cadre général de la conduite des études à réaliser pour l’évaluation des différents scénarii de réforme possibles, notamment les principes directeurs, les normes et contraintes à respecter.. Quand la réunion de la Commission nationale est-elle prévue?- Les pouvoirs publics et les partenaires sociaux ont affiché une volonté politique manifeste de trouver une solution à la problématique de la retraite au Maroc. Cette Commission tiendra sa réunion dès que tous ses membres auront pris connaissance du contenu du rapport sur les travaux de la 1re phase de la Commission technique et des termes de référence. . A votre avis, qu’est-ce qui bloque l’avancement du processus des réformes?- Il convient tout d’abord de souligner que le dossier de la retraite est très délicat et très sensible, compte tenu de son caractère social et de ses implications économiques et financières. Par conséquent, le processus des réformes devrait s’étaler sur plusieurs années et doit être géré avec prudence. Donc, je ne pense pas qu’il y ait blocage quelque part; seulement une réforme de ce genre devrait s’opérer dans le cadre d’une approche participative et doit recueillir l’adhésion massive de tous les acteurs intervenant dans le secteur. Je pense que la réforme paramétrique qui englobe la modification des facteurs influant sur l’équilibre des régimes, notamment l’âge de la retraite, le taux de cotisation, le taux d’annuité pourrait constituer un préalable à toute réforme systémique.. Que pensez–vous de la viabilité des régimes de retraite marocains au vu de la croissance démographique?- Le problème de maturité démographique que connaissent aujourd’hui certains pays développés ne se pose pas encore avec acuité chez nous. Le vieillissement de la population est certes inéluctable, mais ne se posera au Maroc que dans une vingtaine d’années. Ce répit démographique, conjugué aux réserves et provisions constituées par les régimes de retraite, devrait permettre d’opérer les réformes nécessaires avec sérénité. Enfin, signalons que la croissance démographique pourrait être également bénéfique aux régimes de retraite pour peu que la conjoncture économique soit favorable et que la croissance soit forte et durable. En effet, la population active née de cette croissance démographique, alimente ces régimes de retraite en termes d’affiliés, eux-mêmes générateurs de cotisations.. Quel scénario prévoyez–vous pour la restructuration du système de retraite dans ces conditions?- Quel que soit le scénario retenu, la réforme à opérer devrait être globale et concernera tout le secteur. En plus des modifications qui pourraient être apportées au niveau des différents paramètres de fonctionnement de ces régimes, la réforme à envisager devrait déboucher sur un cadre législatif et réglementaire uniforme. Il concernerait tous les aspects d’exercice et de fonctionnement de l’activité retraite. La réforme doit également concerner les domaines étroitement liés à l’activité de retraite. A savoir, la dynamisation du système financier, maîtrise du chômage, harmonisation des législations des régimes, coordination entre les régimes, optimisation des coûts de gestion, instauration de la bonne gouvernance et la réalisation des audits et contrôles. . Comment le RCAR gérera les fonds transférés des Caisses internes de retraite (CIR)?- La gestion financière du RCAR est assurée par la CDG, premier établissement financier du pays. Les fonds, transférés au RCAR dans le cadre des intégrations des CIR, sont investis dans des bons du Trésor, des obligations d’Etat, des actions et dans l’immobilier, et ce, en fonction des opportunités offertes sur le marché. Un système de gestion actif-passif a été également mis en place en vue d’une bonne allocation stratégique des actifs financiers à même d’assurer une meilleure optimisation du couple rendement–risque.- Comment se portent l’activité et les fonds du RCAR dans le cadre de la réforme?- Il est un peu prématuré de parler de l’évolution du régime dans le cadre de la réforme dont les orientations ne sont pas encore définies de manière claire. Dans une telle optique, le RCAR continuerait à gérer les fonds collectés antérieurement à la date de la réforme puisqu’ils correspondent aux engagements actuariels pris à l’égard de ses affiliés (droits passés). Parallèlement, si le scénario d’un éventuel 2e pilier par capitalisation est retenu, le régime est bien positionné, du fait de son expertise en la matière, pour jouer un rôle prépondérant dans la réforme du secteur.Propos recueillis par Nouaim SQALLI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc