×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

1er Mai: Le panarabisme éclipse le social

Par L'Economiste | Edition N°:1510 Le 02/05/2003 | Partager

. L'UMT appelle à une politique nationale claire et courageuse Banderoles, pancartes, slogans… La fête du muguet aura adopté un ton particulier cette année. A l'unanimité, les centrales syndicales, chacune dans son quartier général, ont dénoncé la violation de la légalité internationale et l'invasion de l'Irak. Pour certains observateurs, la fête du Travail s'est convertie en marche de soutien aux peuples irakien et palestinien. Force est de constater qu'outre les supports classiques de ce rendez-vous des centrales syndicales, cette année est caractérisée par le recours à de nouveaux supports et de slogans hostiles à la politique américaine: un cercueil des régimes arabes, un téléviseur «traversé» par une paire de ciseaux et un gourdin, signe de censure, une grande balance en déséquilibre… Sur l'avenue des FAR, l'UMT a célébré sa fête avec une condamnation de l'invasion de l'Irak: “Non à l'invasion de l'Irak”. Pour Mahjoub Benseddik, secrétaire général de l'UMT, “nous sommes indignés par les actes inqualifiables de dévastation perpétrés contre l'Irak, berceau de la civilisation humaine, et contre la Palestine”.A son tour, Farouk Chahir, secrétaire national de l'UMT, dénonce la politique américaine au Golfe: “Nous condamnons l'impérialisme américain et manifestons notre soutien au peuple irakien”. Les revendications et slogans portaient également sur le droit de la grève. Selon le secrétaire national de l'UMT, “nous revendiquons l'abrogation de l'article 288 qui stipule l'arrestation des délégués”. Viennent ensuite des revendications sectorielles sur les conventions collectives pour l'augmentation des salaires. Le pluralisme syndical est contesté: “Non au pluralisme syndical truqué”, affichaient quelques pancartes. Pour le secrétaire national, “Il ne peut y avoir de pluralisme syndical. On ne peut parler que d'un pluralisme politique”. Dans son allocution, Mahjoub Benseddik a dénoncé les politiques aveugles tels que les privatisations, le libre-échange, le mythe des technocrates placés à la tête des wilayas et établissements publics qui ont “pour constante une démocratie de façade”.L'UMT a appelé à “une politique nationale courageuse et claire ainsi qu'une mise à niveau des systèmes d'éducation, une rénovation des relations du travail et de l'ensemble des structures administratives et établissements publics”. Au Parc de la Ligue arabe, la CDT a mobilisé moins de monde qu'auparavant. Pour sa part, le secrétaire général de la Confédération, Noubir Amaoui, qui était accompagné de deux représentants du mouvement syndical russe, a dénoncé l'invasion de l'Irak et la politique impérialiste menée sous la houlette de la mondialisation et du libéralisme sauvage. Autre nouveauté, le défilé de la CDT avait un cortège d'enfants et familles de portés disparus, qui demandent à ce que la vérité soit dévoilée. Une grande pancarte à l'effigie de Lahoucine El Manouzi était arborée.Amin RBOUB

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc