×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Agenda

1er congrès télécoms et réseaux : Les télécoms peuvent devenir un axe de développement et attirer la délocalisation des services

Par L'Economiste | Edition N°:149 Le 13/10/1994 | Partager

Une entreprise privée et Association des Ingénieurs Télécoms organisent les 24 et 25 novembre le 1er congrès télécoms et Réseaux. Une occasion pour les grands noms du secteur de présenter leurs offres et pour le public de comprendre l'enjeu de ces nouvelles technologies.

Les télécoms pourraient devenir un axe de développement, créateur d'emplois, tout comme le tourisme ou le textile. L'exemple de l'Ile Maurice ou de Bombay (plusieurs milliards de Dollars de télétravail), montre qu'il y a des possibilités de délocalisation.

C'est ce qu'affirme M. Abdelhadi Idrissi, président de l'ANIT (Association Nationale des Ingénieurs Télécoms), présentant le 1er Congrès/ Exposition "Télécoms et Réseaux".

Celui-ci, qui se déroulera les 24 et 25 novembre 1994 à l'Aéroport Mohammed V, pourrait même devenir régulier et accompagner le développement de cette activité . L'ONDA s'est d'ailleurs empressé d'accueillir ce congrès car la technopole, en construction, est vouée à l'aéronautique et aux télécoms.

A ce jour, 22 exposants ont retenu des stands pour présenter leurs offres. Il faut ramener ce chiffre à l'effectif des entreprises qui opèrent dans le secteur; il est réduit du fait de la concentration imposée par les niveaux nécessaires à l'investissement et à la recherche. Les grands noms internationaux seront donc présents: ATT, Alcatel, Bell Canada, Ericsson, Northern Telecom, Microsoft... certains installés au Maroc d'une manière industrielle ou commerciale. Ils viendront présenter leurs offres sur un marché qu'ils jugent porteur.

Par ailleurs, de la demande émane aussi un intérêt pour un tel congrès. Pour les utilisateurs (banques, offices...), chaque innovation, chaque alliance d'entreprises bouleversent la technologie du secteur, les applications dans l'industrie, mais aussi la vie quotidienne: le télétravail et la télévision interactive sont les meilleurs exemples. Mais aussi le grand public (à en juger par les réponses au couponing inséré dans L'Economiste) qui veut en savoir plus sur un domaine qui évolue très vite sur deux plans:

- technologique: les innovations sont quotidiennes dans l'électronique, l'audio-visuel, l'informatique qui convergent vers les réseaux et les télécoms.

- institutionnel: la déréglementation du secteur, la normalisation et surtout le monopole de l'ONPT dont il est admis qu'il faut "reconsidérer la pertinence", selon une résolution d'un récent séminaire "téléservices et télétravail" organisé dernièrement par l'ANIT.

L'Association qui compte 160 membres se veut engagée dans l'évolution du secteur. Le premier ingénieur télécom marocain a été diplômé en 1959. Les plus frais diplômés sont sortis en 1994 d'écoles françaises et aussi de l'INPT (1ère promotion).

L'ANIT, co-organisateur de ce premier congrès, s'enorgueillit que les jeunes Marocains choisissent Sup. Télécom pour école d'application. Le "corps" se développe donc tant en quantité qu'en qualité. L'autre coorganisateur est une toute jeune société, ID'COM, filiale d'Edicom France, créée par Mme Mohassine Iraki. Celle-ci monte 6 congrès et 20 séminaires par an et diffuse 22 publications dans le domaine de l'informatique et des télécoms. L'Economiste apporte son soutien à l'opération.

6 ateliers

Outre, la séance plénière, les 6 ateliers seront organisés.

- Le 1er porte sur les réseaux locaux d'entreprise (mise en place, gestion, exploitation, normalisation).
- Le 2ème porte sur les réseaux multisites (interconnexions, communications par satellites).
- Le 3ème porte sur les réseaux hauts débits (évolution, RNIS, câblage).
- Le 4ème porte sur les services voix, données sur les réseaux (offre Magripac, témoignages de grande application).
- Le 5ème porte sur les services applicatifs sur les réseaux hauts débits: de l'image au multimédia.
- Les télécommunications avec les mobiles: technologies et applications.

K.B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc