×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

«Il faut davantage impliquer les artisans«
Entretien avec Driss Sajid, directeur de la Stratégie au ministère du Tourisme

Par L'Economiste | Edition N°:2381 Le 12/10/2006 | Partager

Driss SAJID est directeur de la Stratégie, de la Programmation et de la Coopération au ministère du Tourisme et de l’Artisanat. Il estime que les différents chantiers liés au développement de l’artisanat à Fès sont sur la bonne voie. . L’Economiste: Où en est actuellement le projet du Plan de développement régional de l’artisanat à Fès (PDRA)?- Driss Sajid: Le PDRA est un document-contrat qui va lier le gouvernement, la Chambre d’artisanat, la Région, et les Collectivités locales autour d’un plan d’actions étalé sur cinq à six ans. Ce dernier précise aussi le rôle de chacun et le financement des projets. Le processus d’élaboration du PDRA est déjà enclenché, et plusieurs chantiers qui y figurent sont en cours d’exécution (Aïn Nokbi, Benjellik, etc.). La finalisation du PDRA reste l’une des priorités du programme 2006 du ministère. . Le projet Benjellik avance bien alors que celui d’Aïn Nokbi est confronté à certaines difficultés. Pourquoi? - Effectivement, le projet Benjellik est sur la bonne voie. La situation foncière est totalement apurée et les travaux de lotissement vont être achevés en novembre prochain. Concernant les versements des artisans bénéficiaires du projet, elles se situent à 70% de la première tranche. Pour Aïn Nokbi, c’est plus problématique: il s’agit de déplacer les ateliers de dinanderie de la médina et leurs sous-traitants qui travaillent actuellement dans des foundouks. La zone ateliers est presque entièrement aménagée et tous les lots sont commercialisés. Des mesures d’appui telles que l’accès au financement seront lancées pour accélérer la cadence de construction des ateliers. En ce qui concerne le foundouk qui accueillera les sous-traitants (quelque 300 artisans),  l’étude architecturale correspondante va être lancée avant la fin du mois d’octobre. Nous espérons que d’ici décembre prochain, le montage financier sera finalisé et formalisé avec nos partenaires. C’est à ce moment là que l’on pourra lancer les travaux. . Où en sont les projets de réhabilitation des fondouks Chamaïne et Sbetrayine, la mise à niveau de la tannerie Chouara et la mise en place de lieux de contact des mono-artisans avec les clients?- Pour ce qui est des fondouks Chamaïne et Sbetrayine, notre objectif, d’ici la fin de l’année, est de finaliser le concept à développer dans cet espace, le business plan correspondant ainsi que le cahier des charges. Il s’agit d’en faire un pôle d’excellence pour l’artisanat, tout en profitant des flux de touristes qui visitent la médina. Concernant la tannerie Chouara et la place Lalla Yadouna, les études sont en cours afin d’établir les plans de réhabilitation. L’objectif aussi est d’impliquer davantage les artisans.. Peut-on savoir ce que prévoit votre département pour relancer l’Institut des arts traditionnels (IAT) de Fès?- Un plan de relance est effectivement prévu. Pour le fonctionnement de l’Institut, un partenariat avec l’OFPPT est en cours de préparation pour la gestion des lieux de formation. Par ailleurs, le ministère a lancé une étude pour la mise en place d’une carte de formation professionnelle dédiée au secteur. La formation des formateurs est aussi au programme. Enfin, l’information et la sensibilisation des lycéens sur les opportunités de l’artisanat sont aussi un axe à développer. Propos recueillis par R. B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc