×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Banque mondiale: Le fardeau de la dette préoccupe

Par L'Economiste | Edition N°:5865 Le 15/10/2020 | Partager

La dette extérieure totale des pays éligibles à l’initiative de suspension du service de la dette (DSSI) a augmenté de 9,5% pour atteindre un record de 744 milliards de dollars en 2019 par rapport à l’année précédente, selon un rapport de la Banque mondiale. Ces chiffres soulignent l’urgence pour les créanciers et les emprunteurs de collaborer afin d’éviter le risque croissant de crises de la dette souveraine provoquées par la pandémie de Covid-19. En 2019, le rythme d’accumulation de la dette de ces pays était près de deux fois supérieures à celui des autres pays à faible et moyen revenu. En réponse à un appel de la Banque mondiale et du FMI, le G20 a approuvé l’initiative de suspension du service de la dette en avril 2020 pour aider jusqu’à 73 des pays les plus pauvres à gérer l’impact de la pandémie. Le montant  de la dette des pays éligibles au DSSI envers les créanciers bilatéraux officiels, composés principalement de pays du G20, a atteint 178 milliards de dollars en 2019 et représentait 17% des flux de dette nette à long terme des pays à faible et moyen revenu. 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc