×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1233 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1233 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1243 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1247 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Société

Comment fabriquer la «Moroccan magic touch»

Par Mohamed CHAOUI | Edition N°:5857 Le 05/10/2020 | Partager
kelly-lindsey-057.jpg

Le passage au statut professionnel offrira désormais un cheminement de carrière pour tous les aspects du jeu féminin, selon l’Américaine Kelly Lindsey (Ph. Bziouat)

L’entraîneuse américaine Kelly Lindsey est chargée de chapeauter les équipes féminines au sein de la Direction technique nationale. Elle décrypte le nouveau mode opératoire. Son objectif: développer une identité marocaine du jeu.

- L’Economiste: Vous avez un projet de passage au statut professionnel. Qu’apportera-t-il?
- Kelly Lindsey:
La profession-nalisation offrira désormais un cheminement de carrière pour tous les aspects du jeu féminin. Ce qui permettra et encouragera davantage de filles et de femmes à s’investir dans ce sport, avec de nombreuses possibilités en terme de carrières, en tant que joueuses, entraîneurs, arbitres, en charge de la gestion, le médical, l’équipement et le soutien administratif. Ce qui créera un écosystème dans lequel les femmes pourront se développer et s’émanciper.

- Quel est le plan d’action de la DTN dans ce domaine?
- Nous avons de nombreux piliers de travail: le développement du football de base («grassroots»), des entraîneurs à tous les niveaux du jeu et la création d’un parcours de joueur local. Le but est que chaque jeune garçon ou fille puisse jouer au football dans sa communauté locale, et avoir un parcours de joueur d’élite afin que chaque garçon et fille sache qu’il pourrait jouer pour l’équipe nationale, indépendamment de son origine ou de son lieu de résidence. Nous voulons développer des cheminements de carrière pour les anciennes joueuses. Le but est de leur assurer un avenir dans le domaine du football après leur carrière de joueuses. Il est important de travailler en étroite collaboration avec les ligues et les clubs régionaux pour le succès de ce projet.

- Les équipes nationales féminines marocaines ne résistent pas devant les équipes subsahariennes. Pourquoi?
- La clé de notre succès est de savoir comment être meilleure, tactiquement et techniquement mais aussi mentalement. Il faut être concentré sur les petits détails de manière cohérente. Nous n’aurons pas la puissance athlétique de certaines équipes africaines, mais nous aurons quelque chose de plus important, «The Moroccan magic touch». Nous devons apprendre aux joueuses comment utiliser cela à leur avantage. Nous ne pouvons pas jouer avec le même style que le reste de l’Afrique. Pour réussir, il faut développer notre identité marocaine de jeu.

- Comment vous assurez-vous de la pérennité des ressources sachant que ces clubs ne génèrent pas encore de profits?
- Il s’agit d’un projet global pour développer la croissance du football féminin. Nous avons tous un rôle à jouer et je pense que les entreprises, les organisations, les organes directeurs, les entités privées et publiques doivent tous investir dans le jeu des femmes. J’ai envie de leur dire: «Si vous investissez dans 50% de la population de votre pays, c’est votre entreprise et votre gamme de produits qui se développeront». C’est là que la FIFA, la CAF, les entreprises locales, régionales et nationales doivent s’aligner et se rassembler pour aller dans la même direction. L’investissement sera rentable pour l’ensemble de la société.

Propos recueillis par Mohamed CHAOUI

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]conomiste.com
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc