×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1233 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1233 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1243 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1247 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Société

Football féminin: Enfin réhabilité?

Par Mohamed CHAOUI | Edition N°:5857 Le 05/10/2020 | Partager
Un contrat d’objectifs pour rehausser la pratique de cette discipline
Restructuration des compétitions, élargissement de la base des pratiquantes…
Lakjaâ table sur 89.802 licenciées à l’horizon 2024

Le cap est tracé et les moyens pour y arriver sont mis en place. Après la construction du Centre Mohammed VI et d’autres infrastructures régionales, Fouzi Lakjaâ s’attaque à un nouveau chantier stratégique: la promotion du football féminin. En effet, le président de la FRMF vient de signer un contrat d’objectifs pour asseoir les bases du développement de cette discipline auprès de la gent féminine.

football-feminin-057.jpg

Les joueuses de l’Equipe nationale ont effectué durant l’été les entraînements au Complexe Mohammed VI de football et ce jusqu’au 12 juillet 2020. Ce stage a servi de préparation aux prochaines échéances (Ph. FRMF)

Selon le document paraphé dernièrement, il s’agit d’adopter un plan «Marshall» pour rehausser la pratique de ce sport au niveau des clubs. Le but est de créer un championnat national professionnel compétitif qui servira de réservoir pour alimenter  les équipes nationales. «C’est une journée historique dans les annales du football féminin. Elle lui donnera une nouvelle impulsion et permettra sa pratique dans des conditions optimales, à partir de la saison prochaine», dira le président de la Fédération qui est à l’origine de cette initiative.

Fouzi Lakjaâ a la ferme conviction que toutes les conditions sont réunies pour réussir le décollage de ce sport, un choix stratégique. Selon lui, les réformes du système de football féminin entreprises comprennent divers aspects, parmi lesquels la restructuration des compétitions de football féminin et l’élargissement de la base des pratiquantes. Au menu également, sa réhabilitation au niveau de l’encadrement technique et une bonne gouvernance financière à même de lui permettre d’atteindre les objectifs escomptés.

Dans ce chantier stratégique, la Fédération n’a pas omis les moyens financiers. Ainsi, elle s’est engagée à mettre à la disposition des clubs une subvention de fonctionnement d’un montant de 1,2 million de DH pour les clubs de 1re division et de l’ordre de 800.000 DH pour ceux de la 2e division. Une grille des revenus est également prévue. En effet, le salaire minimum d’un entraîneur est de 5.000 DH pour la 1re division et de 3.500 DH pour la 2e division. Le salaire minimum des autres membres du staff ne peut être inférieur à 2.600 DH. Une joueuse de l’équipe Senior d’un club de 1re division doit gagner au moins 3.500 DH par mois, celle d’un club de 2e division, 2.600 DH.

Par ailleurs, le document, paraphé avec la Ligue nationale du football féminin et 12 ligues régionales, comporte une panoplie d’objectifs. L’un des plus importants vise à faire du football féminin le sport le plus pratiqué au Maroc par les femmes. Ainsi, il a placé la barre haute: un minimum de 89.802 licenciées à l’horizon 2024. A cela s’ajoutent la formation de 1.000 cadres techniques dans cette spécialité et le développement du niveau des compétitions dans  des championnats forts. Le président cible la première et la deuxième division, les championnats des ligues et des catégories de jeunes.

Selon le contrat d’objectifs, les joueuses de l’équipe féminine Senior doivent toutes disposer d’un contrat professionnel conformément aux statuts et aux règlements en vigueur.

                                                                          

Au-delà des frontières....

football-feminin-057.jpg

La sélection nationale féminine s’est imposée face à son homologue tunisienne sur le score de 2 buts à 1, le 28 janvier 2020 au stade Boubker Ammar de Salé en match amical  (Ph. FRMF)

Les objectifs du président de la FRMF dépassent les frontières du pays. Au niveau continental, il vise la qualification régulière aux phases finales des Coupes d’Afrique des Nations. «C’est le Smig des objectifs, avec une coupe dans au moins une catégorie de jeunes», note un responsable de la Fédération. Sur le plan international, il s’agira d’être présent dans la Coupe du monde, au moins dans une catégorie de jeunes. Idem pour la Coupe du monde des seniors de 2023 ainsi que les Jeux Olympiques de Paris en 2024. En outre, la feuille de route tracée ambitionne de faire figurer l’équipe nationale féminine dans le top 3 du classement des meilleures équipes nationales africaines et dans le top 50 du classement de la FIFA.

                                                                          

Critères de subvention

L’octroi du soutien financier est conditionné par le respect de plusieurs critères. En tête, l’existence d’un comité directeur élu. Ce dernier doit désigner un responsable de sécurité qui travaille en étroite collaboration avec l’officier de sécurité pour suivre le respect des mesures et signaler tous les problèmes à la FRMF et aux autorités compétentes. Il doit aussi élire une commission technique pour présenter à la DTN, 15 jours avant le début de chaque saison, une vision technique et une stratégie de jeu ainsi qu’un plan triennal pour le développement technique du club. En outre, un compte bancaire spécial est créé par chaque club pour recevoir les montants débloqués par la FRMF. Ce compte servira exclusivement au paiement des salaires et primes des joueuses et du staff. A cela s’ajoutent la prise en charge de leurs frais médicaux, l’achat d’équipements et l’argent des déplacements relatifs au championnat. La Fédération insiste sur l’obligation des paiements, par virement bancaire, et sur la nécessité d’un reporting mensuel à la FRMF/LNFF sur ces dépenses, avec production des pièces justificatives. Les comptes doivent être audités par un auditeur inscrit à l’Ordre des experts-comptables dont une copie du rapport est mise à la disposition de la FRMF/LNFF.

M.C.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc