×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Tibu dévoile ses projets pour la rentrée

Par Karim Agoumi | Edition N°:5853 Le 29/09/2020 | Partager
Ecole de la 2e chance, soutien aux startuppers… L’employabilité aussi au menu

Depuis une décennie, Tibu Maroc contribue à outiller les jeunes de compétences leur permettant d’investir le marché du travail à travers le sport. Pour la rentrée, l’ONG innove. L’association souhaite intégrer davantage le lien social au sein de ses programmes. Un volet crucial à développer pour garantir la réussite socio-économique de toute une catégorie de jeunes vulnérabilisés par la crise.

Le programme de l’association pour ces prochains mois mettra le focus sur le développement des aptitudes cognitives et socio-affectives des jeunes. Dès octobre, le groupe lancera le «Morocco Preschool Olympics». Une journée de jeux sportifs inspirés des Jeux Olympiques et dont le modèle sera proposé à 10 écoles de préscolaire.

«Ce nouveau projet, destiné aux très jeunes enfants, a été pensé pour encourager l’intégration d’activités sportives dans ces établissements tout en y véhiculant des valeurs humaines solides et utiles comme le respect ou encore la paix», confie le président de Tibu Maroc, Mohamed Amine Zariat.

Autre projet qui sera proposé cette fois-ci aux jeunes en situation de handicap, une formation visant à renforcer leur estime de soi. «Yd-Maj for equal play» - c’est son nom – apprendra également aux parents de ces enfants à besoins spécifiques à transmettre durablement une éducation positive, ainsi qu’à créer un environnement familial à la fois sain et stimulant. Au total, 400 jeunes en bénéficieront. L’ONG  mettra aussi l’accent sur le volet employabilité.

«L’insertion professionnelle demeure essentielle à tout jeune souhaitant se frayer une place au sein de la société», souligne le président. Ainsi, Tibu lance dès novembre prochain son école de la deuxième chance en partenariat avec le ministère de l’éducation.

Localisée à Casablanca, celle-ci profitera à près de 300 jeunes en situation de NEET (ni à l’école, ni en entreprise ou en formation). Ils y apprendront des compétences techniques, comportementales mais aussi entrepreneuriales essentielles pour rejoindre le marché du travail. Enfin, dès janvier, Tibu lancera son premier programme dédié aux entrepreneurs du monde sportif. Etalé sur 18 mois, il accompagnera près d’une vingtaine de jeunes porteurs de projets, de l’idée au lancement de leur startup.

Karim AGOUMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc