×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Automobile: Une reprise fragile

Par Moulay Ahmed BELGHITI | Edition N°:5839 Le 09/09/2020 | Partager
Redressement des ventes depuis le mois de juin
Le marché reste toutefois dans le rouge à -30% à fin août
Objectif d’immatriculation pour 2020: 120.000 unités, soit une baisse de plus de 25%

Le marché automobile rattrape petit à petit le retard accumulé depuis le début de l’année. En plus d’un affaiblissement de la demande et d’un attentisme en raison de l’éventuelle tenue de l’Auto Expo, dont la 12e édition a été reportée en raison du coronavirus, s’est ajouté l’arrêt total d’activité pendant plus de deux mois suite au confinement imposé par le gouvernement pour endiguer la pandémie.

vente-voitures-039.jpg

Les ventes de voitures neuves se sont redressées pour le troisième mois consécutif. Preuve d’une reprise de la demande, elles ont affiché une progression de près de 13% en août à 11.543 unités écoulées

«A elle seule, cette période d’arrêt a représenté grosso modo une érosion de 22% des ventes», estime Adil Bennani, président de l’Association des importateurs de voitures au Maroc (Aivam). Au pic de la crise, la chute des ventes était abyssale (-62% en mars, -86% en avril et -83% en mai). Depuis la reprise de l’activité en juin, la tendance s’est inversée.

Le marché a réduit en deux mois (juillet et août) ses pertes annuelles à -30%. Ce retour de la croissance est, selon plusieurs opérateurs, un retour progressif de la demande. «Les mois de confinement ont obligé les personnes souhaitant acquérir un véhicule neuf à repousser leur achat. Ce qui a eu l’effet de constituer un réservoir d’acquéreurs qui est en train de se concrétiser progressivement», confirme le patron de l’Aivam qui guide également la destinée d’Auto Nejma, importateur exclusif de Mercedes Benz dont il est DGA.

Résultat: une hausse des immatriculations de 13% en août à 11.534 unités. De quoi réjouir les opérateurs. Sauf que cette reprise reste fragile. La recrudescence poussée de la pandémie et la montée en flèche des contaminations font craindre le pire. L’annonce du report de la rentrée scolaire à la dernière minute n’arrange évidemment pas les choses. Cela a pour effet de réduire la visibilité des clients des importateurs-distributeurs automobile et surtout de dégrader leur confiance.

Difficile donc de faire des prévisions pour cette fin d’année tant la situation épidémiologique évolue. Ceci dit, Bennani prédit, lui qui pense que le retour à la normale ne se fera pas avant 18 mois, un marché autour des 120.000 ventes à fin 2020, sauf «catastrophe». Il reste toutefois plus optimiste qu’au début du confinement.

                                                                                        

Pas d’incentive pour booster les ventes

D’après Adil Bennani, président de l’Aivam, l’association n’a pas sollicité l’Etat pour des aides d’ordre social en dehors de ce qui existe. «Notre secteur est certes touché mais pas autant que d’autres comme le tourisme. Nous continuons à subvenir aux besoins de nos entreprises par nos moyens propres», affirme-t-il. Il n’empêche qu’en fonction des situations individuelles, certains importateurs-distributeurs ont pu avoir eu recours aux produits (Oxygène, Relance…). En revanche, le président de l’Aivam confirme que la profession a demandé l’instauration d’incentives pour dynamiser les ventes comme ce qui se passe dans des pays voisins. Mais la requête est toujours en attente!

Moulay Ahmed BELGHITI

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc