×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Bourse: Les investisseurs se tournent déjà vers 2021

Par Franck FAGNON | Edition N°:5836 Le 04/09/2020 | Partager
Le scénario des résultats 2020 connu d’avance
L’impact des dons sur les bénéfices lissés sur cinq ans
A fin juin, le chiffre d’affaires du marché en repli de 5% à 116,7 milliards de DH

La Bourse se prépare au bal des résultats semestriels, même si le scénario est connu d’avance. Les conséquences économiques et sociales de la crise du coronavirus vont peser sur les résultats des sociétés cotées. Selon les premières estimations, les profits des entreprises du Masi devraient baisser de 12% hors éléments exceptionnels (CFG Bank).

bourse-36.jpg

L’activité des sociétés cotées a été perturbée par trois mois de confinement en raison des mesures pour enrayer la propagation du virus. Les bénéfices du marché sont attendus en nette baisse en raison aussi de l’impact des dons au fonds Covid-19

Au-delà de la crise elle-même qui revêt un caractère exceptionnel de par sa violence, les sociétés cotées supporteront une charge non récurrente liée à la contribution au fonds de gestion de la pandémie. Sa prise en compte aura aussi une incidence non négligeable sur les résultats surtout pour les entreprises dont les contributions sont assez significatives. L’incidence des dons au fonds Covid-19 sur la masse bénéficiaire est estimée à 4,8 milliards de DH.

Comptablement, les entreprises ont la possibilité d’étaler la charge du don au fonds Covid-19 sur cinq ans. Mais cette souplesse n’est pas permise en normes IFRS. Pour les banques, l’impact doit être absorbé d’un trait sur un an, même en normes locales. Sur le plan fiscal, après plusieurs revirements, la déductibilité totale avec un étalement sur cinq ans a été actée. Cela permettrait d’atténuer l’impact sur les rentrées fiscales.

«Les grands contributeurs devraient jouer le jeu parce que cette option limitera les effets sur le résultat de l’année», indique un expert-comptable. «Tout dépendra de l’impact du don sur les finances de l’entreprise. Les effets de la pandémie pourraient être ressentis par certaines entreprises au-delà de 2021, ce qui justifierait la répartition de la charge sur plusieurs années», complète un autre expert. Par contre, pour les petits dons, le lissage sur plusieurs années n’apparaît pas comme une nécessité.

Considéré comme un élément exceptionnel, le don au fonds Covid-19 n’affecte pas la valorisation des entreprises, les analystes ne retenant que les résultats récurrents. Sur le marché, les investisseurs se tournent déjà vers 2021. «Les investisseurs se projettent désormais sur l’après-crise sanitaire après que l’effet confinement ait été en grande partie consommé», estiment les analystes d’AGR.

                                                              

Baisse de 5% du chiffre d’affaires au 1er semestre

bourse-chiffres-036.jpg

Le chiffre d’affaires des sociétés cotées a baissé de 10,5% à 55,7 milliards de DH au deuxième trimestre selon les calculs d’Attijari Global Research

Comme de nombreuses autres entreprises l’activité des sociétés cotées a été fortement perturbée au deuxième trimestre, une période coïncidant avec le confinement de l’économie. Le chiffre d’affaires a en conséquence baissé de 10,5% à 55,7 milliards de DH, selon les calculs d’Attijari Global Research.

Les secteurs Distribution (-23%), Immobilier (-75%) et Ciment (-29%) ont été parmi les plus affectés durant cette période avec une baisse cumulée de 6 milliards de DH du chiffre d’affaires.

A l’inverse, les secteurs Banques (+12%), Télécommunications (+1,3%) et Mines (+3,2%) font partie des contributeurs positifs à l’évolution du chiffre d’affaires du marché (+2,1 milliards de DH).

Au total, les revenus des sociétés cotées ont diminué de 5% à 116,7 milliards de DH après six mois. Ils ont baissé pour 54 sociétés, soit 71% des entreprises.

F.Fa

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc