×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

ONU: Des astuces pour «reconstruire» le tourisme

Par Fatim-Zahra TOHRY | Edition N°:5830 Le 27/08/2020 | Partager
Atténuer les incidences socioéconomiques de la crise, optimiser l’utilisation des technologies, faciliter les partenariats…
Les arrivées de touristes internationaux ont diminué de plus de moitié
Environ 320 milliards de dollars de recettes d’exportation tirées du secteur perdues

«Douloureux, sans précédent et sans comparaison… », autant de mots utilisés par l’ONU pour décrire l’impact du coronavirus sur le tourisme. C’est à travers une note d’orientation «Tourisme et Covid-19» que l’Organisation onusienne appelle à reconstruire le secteur dévasté par la pandémie de Covid-19 et où une centaine de millions d’emplois directs sont menacés.

Au cours des cinq premiers mois de l’année 2020, les arrivées de touristes internationaux ont diminué de plus de moitié et environ 320 milliards de dollars de recettes d’exportation tirées du tourisme ont été perdues. Un manque à gagner qui a eu des répercussions directes pour l’un des secteurs économiques les plus importants au monde (7% du commerce mondial en 2019). Il emploie une personne sur dix sur la planète et assure des moyens de subsistance à des centaines de millions d’autres.

tourisme-monde-covid-030.jpg

Des données de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) montrent que 100 à 120 millions d’emplois directs dans le secteur sont menacés. De son côté, la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) prévoit une perte de 1,5% à 2,8% du PIB mondial.

Nombre des emplois du secteur du tourisme relèvent de l’économie parallèle ou de micro, petites et moyennes entreprises. Ils emploient une forte proportion de femmes et de jeunes qui figurent parmi les plus menacés par l’impact du coronavirus.

«Si la crise a fortement secoué les économies développées, elle a plongé les pays en développement, en particulier de nombreux petits Etats insulaires en développement et pays africains, dans une véritable situation d’urgence», a alerté le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres.

La baisse des revenus a entraîné une intensification du braconnage et une accélération de la destruction des habitats dans les zones protégées et autour de celles-ci. De même, la fermeture de nombreux sites du patrimoine mondial a privé les populations de moyens de subsistance indispensables.

Les Nations Unies appellent à une reconstruction impérative du secteur du tourisme. «Mais (elle) doit se faire en toute sécurité et de manière équitable, et ne doit pas avoir d’incidence sur le climat», a précisé Guterres. «Les émissions de gaz à effet de serre liées aux transports pourraient connaître une forte hausse si la reprise n’est pas en phase avec les objectifs climatiques», a-t-il prévenu.

«Pour assurer des moyens de subsistance aux millions de personnes qui dépendent du tourisme, il faut construire une expérience de voyage durable et responsable qui garantisse la sécurité des communautés d’accueil, des travailleurs et des voyageurs», a souligné le Secrétaire général.

Des idées qui peuvent rapporter gros…

L’ONU a recensé plusieurs mesures afin de faciliter la reprise du secteur. Elles doivent «permettre au tourisme de retrouver sa position de fournisseur d’emplois décents et de revenus stables et de protecteur du patrimoine culturel et naturel»:
- Atténuer les incidences socioéconomiques de la crise.
- Renforcer la résilience de l’ensemble de la chaîne de valeur du tourisme.
- Optimiser l’utilisation des technologies dans le secteur.
- Favoriser la durabilité et la croissance verte.
- Faciliter l’établissement de partenariats pour permettre au tourisme de contribuer plus avant à la réalisation des objectifs de développement durable.

F.Z. T.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc