×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossier Spécial

Vacances d’Eté: Nord, un voyage entre mer et montagne… mais sans Tanger

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5811 Le 24/07/2020 | Partager
La région offre un mix entre plages et verdure
Des offres d’hébergement pour toutes les bourses
L’animation centrée sur les activités sportives et la culture

Le Nord et en particulier ses plages ont une place de choix dans le coeur des touristes nationaux. Chaque été, ce sont des dizaines de milliers d’estivants qui prennent la route des plages de Marina Smir, Jbilat ou encore des Calas d’Al Hoceima, dès le début des vacances scolaires. Cet été, à l’exception de Tanger, en­core en zone 1, le reste de la région a connu une nette affluence, loin du scénario catas­trophe prévu par certains opérateurs.

■ Tétouan, l’andalouse

nord-voyage-1-011.jpg

Tétouan est la plus andalouse des villes du Nord avec une médina classée patrimoine de l’Unesco. Elle dispose d’une large bande côtière qui porte son nom où est concentré l’essentiel de son offre hôtelière, avec des noms évocateurs comme Marina Smir, Restinga, Kabila, Cabo Negro etc… On peut y loger pour un week-end à deux dans une fourchette très large allant de 400 DH à plus de 18.000 DH, si les moyens sont là. On y retrouve des classiques comme les hôtels de Marina Smir ou Kabila ou encore Kabila vis­ta, en plus de nouveaux venus comme le Sofitel (Mdiq) ou le Banyan Tree Tamouda Bay (Fni­deq) qui offre des villas indépendantes avec ser­vices hôteliers complets.
Tétouan dispose, en plus de sa médina et de ses murailles d’une des meilleures plages de la région et d’une panoplie complète d’activités nautiques.

■ Chaouen, la montagnarde

nord-voyage-2-011.jpg

Chefchaouen ou Chaouen comme l’appellent les habitants du Nord est un écrin de nature perché en haut des sommets des montagnes du Rif. La ville a su garder au fil des ans son caractère autochtone avec des maisons au toit incliné peintes d’un blanc immaculé. Elle dispose d’une demi-douzaine d’éta­blissements hôteliers mais elle est plus connue pour ses maisons d’hôtes et ses auberges en pleine nature, tels la Casa Hassan et l’auberge Dardara, parmi les précurseurs. Un week-end à deux peut coûter moins de 300 DH dans une petite pension du centre-ville mais aussi flirter avec les 5.000 DH pour certains établissements plus huppés. Une ballade dans la médina est recommandée ainsi qu’un passage obligé par Outa el Hammam et Ras El Ma, l’une des sources d’eau de la ville où la fraîcheur de l’eau et le bruit des ruisseaux qu’elle forme enchantent les visiteurs. De Chefchaouen on peut entreprendre différentes excursions comme du trekking ou des ballades à dos de mulet ou même en quad. Chaouen dispose aussi dans le périmètre de sa préfecture d’une version mer avec les plages de Oued Laou et environs, auxquelles on peut accéder via la rocade méditerranéenne.

■ Aérien: Encore plus de connexions avec le Nord
Tanger a réussi à attirer plusieurs nouvelles liaisons aériennes lors des dernières années, tant à l’international qu’au niveau domestique. C’est le cas de nouvelles lignes intérieures des­servant Marrakech, Agadir, Nador et Fès à la suite d’accords de coopération inter-régionaux, Tanger se permet aussi de séduire la clientèle nationale. Affichant des prix inédits, (à partir de 300 DH) elle se permet même de concurrencer le train à grande vitesse, le Boraq.
Non loin de là, l’aéroport de Saniat Rmel continue de désenclaver Tétouan par les airs. En revanche, à cause de l’étroitesse de ses pistes, l’aéroport ne permet pas d’accueillir de gros porteurs, il reste une alternative pour les compagnies charter qui l’utilisent en été avec les MRE.

■ L’offre ferroviaire
Depuis novembre 2018, Al Boraq, le TGV dans sa version marocaine a permis à la capi­tale du détroit de monter en gamme et de ren­trer dans le vingt-et-unième siècle. Ce nou­veau mode de transport ferroviaire a permis de réduire la durée de voyage et de mettre le détroit et les premières vagues de la Méditerra­née à moins de 2h30 de Casablanca. Le Boraq a permis aussi de drainer avec ses multiples fréquences et ses tarifs flexibles une panoplie de visiteurs pour des city breaks de moins d’un week-end. Des excursions d’une journée au départ de Rabat et de Casablanca sont de fait possibles, ce qui permet de multiplier les pac­kages et d’enrichir les offres au départ de toutes les villes qu’il dessert.

■ Larache, les trésors de l’Atlan­tique

nord-voyage-3-011.jpg

Larache est la plus atlantique des villes bal­néaires du Nord. Elle dispose d’une large frange de plages sablonneuses avec en prime un des principaux ports de pêche de la région qui ali­mente ses restaurants et petites échoppes en pro­duits frais et de qualité. La ville dispose depuis peu d’un parcours de golf qui fait l’envie des régions voisines et qui en fait une destination de choix été comme hiver. Les prix pour un week-end s’échelonnent de 900 à 3.500 DH pour deux personnes. Larache dispose de l’un des sites ar­chéologiques les plus importants de la région, Lixus, une visite à ne rater sous aucun prétexte.

■ Al Hoceima, la rifaine

nord-voyage-4-011.jpg

Il fut un temps où Al Hoceima n’était connue que par la plage de Quemado et par ses campings de Cala Iris et de Torres. Aujourd’hui, la ville a gagné en lettres de noblesse, avec une offre qui s’est bonifiée en termes d’hébergement après l’installation de la chaîne Accor qui y a ouvert un Mercure. Les prix y sont très variés avec une fourchette allant de 600 à 4.600 DH pour un week-end à deux. La restauration y est centrée sur les produits de la mer avec comme adresse recommandée le port où plusieurs proposent les meilleures fritures de poissons de la région.

Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc