×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

Tanger: L’envolée des cas Covid inquiète

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5809 Le 22/07/2020 | Partager
La plus forte progression lors des 30 derniers jours
Un pic en décalage par rapport au reste du Maroc

167 cas pour la ville de Tanger lors de la seule journée du lundi 20 juillet. Il s’agit du nombre de cas le plus élevé lors des 30 derniers jours pour la ville de Tanger. Selon les pre­miers éléments, il s’agit de cas iden­tifiés dans des foyers familiaux mais aussi industriels qui ont fait exploser les compteurs. Cette envolée inter­vient à peine une semaine après la fermeture de plusieurs quartiers à Tanger et du contrôle strict de leurs accès pour éviter les infections.

tanger-covid-09.jpg

Malgré l’interdiction de la baignade et la limitation du nombre d’activités dues à la classification en Zone 2, Tanger continue d’être en tête des villes en cas positifs de covid (Ph. Adam)

La cause de ce regain est due, selon Khalid Ait Taleb, ministre de la Santé, au fait que la situation pandémique à Tanger serait déca­lée par rapport au reste du pays. En effet, selon le ministre, la ville vient d’atteindre le pic des contagions, une situation que le reste des villes a déjà connu et dépassé.

Toujours est-il, la région accueille actuellement le plus grand nombre de cas avec 783 positifs dont la grande majorité à Tanger, loin devant Fès-Meknès avec 496 cas et Casablan­ca-Settat avec 355 cas. A noter que le ministère de la Santé vient de renforcer le staff de la région avec une quarantaine de cadres sanitaires dont médecins et infirmiers, amenés d’autres villes du pays, moins tou­chées par la pandémie du coronavi­rus. Ils renforceront, entre autres, le staff au niveau de l’hôpital Moham­med VI de Tanger, réservé aux cas nécessitant un suivi médical poussé.

En parallèle, une réorganisation administrative a été entreprise en nommant un délégué provincial de la santé à Tanger et un deuxième à Tétouan, ces deux fonctions étaient auparavant cumulées au niveau de la direction régionale de la santé.

De notre correspondant permanent, Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc