×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

AWB: Carton plein pour l’émission obligataire

Par Moulay Ahmed BELGHITI | Edition N°:5794 Le 01/07/2020 | Partager
5 fois le montant offert
Participation quasi exclusive des OPCVM
Programme d'emprunt quasiment bouclé

Encore un plébiscite pour Attijariwafa bank. La banque vient de clôturer avec succès son émission obligataire subordonnée lancée il y a deux semaines. Les institutionnels de droit marocains auxquels a été réservée l’opération, particulièrement les OPCVM ont répondu massivement à l’appel du groupe bancaire.

Le montant de leurs souscriptions a dépassé 2,4 milliards de DH, contre un montant servi d’à peine 500 millions de DH. Le taux de souscription qui en découle frôle les 5%. Une sacrée prouesse compte tenu du contexte difficile dominé par la pandémie du Covid-19.

Par tranche, la répartition des souscriptions fait ressortir un engouement sur les parties non cotées avec une sursouscription de 4,87 fois. Il est sous-entendu que les 3 tranches cotées de cette émission n’ont pas été souscrites à savoir la A (maturité de 7 ans avec un taux fixe), la B (maturité de 7 ans avec un taux révisable annuellement) et la E (maturité de 7 ans avec un taux fixe).

La tranche C (non cotée de maturité de 7 ans avec un taux fixe) a été souscrite à hauteur de 50 millions de DH mais n’a pas été retenue. Idem pour la tranche D (non cotée de maturité de 7 ans avec un taux révisable annuellement) qui a été souscrite à hauteur de 150 millions de DH. C’est donc la tranche F, non cotée, d’une maturité de 7 ans avec un taux fixe de 2,97%, qui a concentré les souscriptions pour un montant dépassant les 2,2 milliards de DH.

Les souscripteurs de cette tranche (OPCVM dans leur majorité) ont été satisfaits à hauteur de 22,35%. L’émission a, également, connu la participation d’autres souscripteurs en compagnies d’assurances et d’organismes de retraites et de prévoyance, dans des proportions bien moindres à celle des OPCVM, à peine 50 millions de DH.

Le produit de cette émission va permettre, selon le groupe bancaire, de «renforcer les fonds propres réglementaires actuels et, par conséquent, le ratio de solvabilité de la banque». Il devrait également servir à financer son développement organique au Maroc et à l’international puis anticiper les différentes évolutions réglementaires dans les pays de présence. De ce fait, les fonds collectés par le biais de cette opération seront classés parmi les fonds propres de catégorie 2.

Avec cette émission, le groupe Attijariwafa bank aura quasiment bouclé son programme d’emprunt obligataire de 8 milliards de DH décidé lors de l’AGO du 22 novembre 2016. Il ne lui reste plus que 500 millions de DH à lever dans le cadre de ce programme. A moins qu’il en relance un nouveau.

Moulay Ahmed BELGHITI

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc