×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

La Banque mondiale déjà dans l’après-Covid

Par Khadija MASMOUDI | Edition N°:5790 Le 25/06/2020 | Partager
500 millions de dollars prêtés au Maroc pour l’inclusion numérique
Pour l’institution, l’accélération du digital est une réelle opportunité
Trop faible, la durée moyenne que l’on passe à l’école
banque-mondiale-aprse-covid-090.jpg

Selon la Banque mondiale, la norme pour un enfant est de passer 14 ans dans le système éducatif. Au Maroc, la moyenne est de 10,6 années. Corrigée par la qualité de l’éducation, elle baisse à 6,2 années (Ph. L’Economiste)

«Il faut faire attention à la qualité de l’éducation et à l’accès à l’éducation durant cette phase de relance car le risque d’abandon additionnel est réel», relève Jesko Hentschel, directeur du département Maghreb de la Banque mondiale, lors de la conférence de presse tenue mardi 23 juin.

Le risque est d’autant plus élevé que pour le Maroc, l’indice du capital humain élaboré par la Banque mondiale en 2018 ne dépasse pas 50%. Cela veut dire qu’un enfant né aujourd’hui ne pourra atteindre que 50% de son potentiel productif du fait de la faiblesse des systèmes éducatif et sanitaire.

Deux éléments expliquent la baisse du potentiel productif du capital humain. Le premier est lié,  pour une certaine catégorie de la population, au déficit nutritionnel. Selon la Banque mondiale, cela se traduit par une croissance inadéquate des enfants à l’âge de 5 ans les empêchant après d’avoir une vie productive. Le deuxième élément encore plus important, est l’éducation. Ici, les enjeux sont liés à la durée que les enfants passent dans le système scolaire avec des taux d’abandon élevés et à  la qualité des apprentissages.

«La norme pour un enfant est de passer 14 ans dans le système éducatif. Au Maroc, la moyenne est de 10,6 années. Corrigée par la qualité de l’éducation, elle baisse à 6,2 années. Avec la crise et la fermeture des écoles pendant une certaine période, nous avons estimé que les enfants marocains obtiendraient 5,6 années passées dans le système éducatif», explique le directeur Maghreb de la Banque mondiale.

paiement-electronique-090.jpg

Le paiement électronique au Maroc reste faible comparativement à la région Mena: 11 transactions par habitant contre 23 dans cette région (Ph. L’Economiste)

Par ailleurs, l’institution vient d’accorder un nouveau prêt de 500 millions de dollars au Maroc pour appuyer l’inclusion numérique et financière.  De la crise du Covid-19, le Maroc a des opportunités à capter. La pandémie a montré l’importance du digital et le gap à rattraper, relève Jesko Hentschel. A titre d’exemple, le paiement électronique au Maroc reste faible comparativement à la région Mena: 11 transactions par habitant contre 23 dans cette région.

Pour la Banque mondiale, la relance sera différente de toutes les précédentes puisqu’elle concerne tout le monde en même temps. Elle va nécessiter beaucoup de nouvelles idées et de grands changements. Aussi, faut-il s’attendre à des flux de commerce différents, une restructuration des chaînes de valeur et en parallèle, des attentes différentes de la part des populations. Les termes de l’équation sont donc bien connus. Aux décideurs et aux opérateurs de sonner la mobilisation.

 Contraction de 4% du PIB

Les aides aux ménages, les financements garantis par l’Etat… La gestion de la pandémie par le Maroc est saluée par l’institution internationale. Celle-ci attend la loi de finances rectificative avant de revoir ses projections de croissance pour le Maroc. Pour l’instant, elle prévoit une récession de 4% cette année, un déficit du compte courant de 8,4% du PIB et un déficit budgétaire de 7,5%.

Khadija MASMOUDI

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc