×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Déconfinement: Le gouvernement suit le scénario de la Santé à la lettre?

Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5789 Le 24/06/2020 | Partager
Autorisera-t-il la réouverture des frontières le 9 juillet?
Gros espoirs pour les professionnels du tourisme

■ Visiblement, le scénario de la DELM marche, mais…

Qualifié de «brouillon» et de copie «non officielle et non retenue», le scénario de la levée du confinement proposé par la Direction de l’épidémiologie et de lutte contre les maladies (DELM) serait finalement mis en marche. Visiblement, ses deux premières phases auraient été appliquées à la lettre. Pour rappel, la DELM, une division relevant du ministère de la Santé, avait préparé un plan de déconfinement. Celui-ci a été «fuité» mais rapidement démenti par le Chef du gouvernement et le ministre de la santé (cf. L’Economiste n° 5781 du 12/06/2020). Et depuis, Mohamed El Lyoubi, le directeur de la DELM, est aux abonnés absents. Certains le donnaient démissionnaire à cause d’une tension au sein du département de la Santé. Tension que lui-même a confirmé aux médias. En revanche, le ministère de la Santé reste silencieux et se contente de la signature conjointe, avec l’Intérieur notamment, de communiqués annonçant l’allègement des mesures du confinement. Le dernier en date (21 juin 2020) stipule qu’à partir du 25 juin 2020, sur l’ensemble du territoire national, les cafés et les restaurants pourront servir sur place, sans dépasser 50% de leur capacité. Il en est de même pour la reprise des activités commerciales dans les centres commerciaux, les malls, les kissariates, selon des conditions précises qui seront exposées par ailleurs. Des mesures déjà proposées dans le document de la DELM…
 
■ Des paramètres géographiques
Le plan proposé par la DELM a préconisé une levée du confinement qui doit tenir compte de plusieurs paramètres à la fois chronologiques, géographiques, démographiques et épidémiologiques.
L’objectif étant de limiter l’apparition de nouvelles infections et de nouveaux foyers, éviter la diffusion communautaire du virus dans les régions avec des cas sporadiques et/ou de petits foyers, et éviter la réintroduction du virus dans les régions sans cas actif.
A ce titre, la nouvelle programmée à partir du 25 juin maintient le zoning 1 et 2. Ainsi pour la zone 2, les mesures spécifiques concernent les déplacements autorisés à l’intérieur de la province ou de la préfecture sans autorisation préalable. Par ailleurs, pour quitter la province ou la préfecture, il y a nécessité d’une autorisation préalable des autorités locales. Toutefois, la fermeture des commerces à 20H ne sera plus à l’ordre du jour. Le gouvernement autorise également la réouverture des salons de coiffure et de beauté, sans dépassement de 50% de la capacité, la réouverture des parcs et espaces publics de plein air, ainsi que la possibilité de pratiquer des activités sportives individuelles en plein air comme la marche ou le vélo.

                                                                          

■ Mesures barrières… en préparation d’un déconfinement total

mesures-barrieres-089.jpg

Selon le plan de la DELM, le déconfinement peut se faire en 2 phases de deux semaines minimum chacune, avant la levée complète du confinement. Le processus doit tenir compte du respect des mesures barrières, des prérequis obligatoires des critères épidémiologiques et de l’offre de soins préétablis. Le passage à la phase II, ce 25 juin, devrait lever les restrictions de déplacement entre régions. C’est ce qui est préconisé par le gouvernement, mais sous conditions. En effet, l’Exécutif a annoncé la réouverture des centres de loisirs et de divertissements, comme les salles de sports, les hammams, sans dépasser la limite de 50% de la capacité d’accueil, la reprise des activités liées à la production audiovisuelle, ainsi que la reprise du transport public entre les villes, ferroviaire ou routier. L’on  a annoncé aussi la reprise des vols aériens domestiques, selon des conditions qui seront précisées par ailleurs. Dans le communiqué du 21 juin, il y a des mesures spécifiques à la zone 1. Celles-ci mentionnent que le déplacement entre les régions de cette zone sera possible, à condition de présenter la CIN électronique. Aussi, la réouverture des plages est mise à condition du respect de la distanciation sociale. La réouverture des terrains de sport de proximité situés en plein air est autorisée, tout comme la reprise du tourisme intérieur et des établissements touristiques, sans pour autant dépasser 50% de la capacité d’accueil et de restauration.

                                                                          

Qu’en est-il de l’ouverture des frontières?

levee-du-confinemnt-089.jpg

Le passage à la phase III du déconfinement devrait se dérouler, selon la DELM, vers le 9 juillet. Il permettra la réouverture des frontières, la reprise des vols internationaux, et la réception des touristes. Cependant, cet assouplissement ne peut se faire que si la situation épidémiologique reste sous contrôle. Reste à savoir, si le gouvernement tiendra compte de cette proposition et annoncerait une réouverture des frontières durant la 2e semaine de juillet. En tout cas, les professionnels du tourisme le souhaitent vivement. En attendant, de la phase de préparation à la levée totale du confinement, les mesures barrières et de distanciation physique seront maintenues, permettant de réduire la circulation du virus. A ce titre, les virologues insistent sur le maintien d’une distance physique d’un mètre au moins, ne pas se serrer la main, ne pas s’embrasser, ne pas se donner d’accolades, outre le port de masque obligatoire dans les lieux publics, lieux de travail, les commerces et les transports en commun. Le lavage fréquent des mains (eau et savon ou gel hydro-alcoolique) n’est pas en reste. Il faut souligner que ces mesures seront probablement maintenues et adaptées après la levée totale du confinement pour une durée à déterminer, en fonction de l’évolution de l’épidémie et des connaissances scientifiques.

Youness SAAD ALAMI
 

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc