×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

De bonnes sources

Des vacances judiciaires à partir du 3 août

Par Faiçal FAQUIHI | Edition N°:5783 Le 16/06/2020 | Partager

La nouvelle fait grincer des dents dans l’arrondissement judiciaire de Casablanca. Sa cour d’appel de commerce annonce les vacances judiciaires à partir du 3 août. L’annonce est une douche froide pour les praticiens notamment les avocats. La justice tourne au ralenti depuis la déclaration de l’état d’urgence sanitaire le 20 mars. La pause forcée imposée par le coronavirus a engendré l’arrêt des délais et donc l’accumulation des dossiers. La reprise partielle annoncée pour le 11 juin pour certaines affaires a été relativement bien accueillie  (Cf. L’Economiste n°5770 du 28 mai 2020). Ces vacances judiciaires interviennent au moment où l’agenda d’un retour à la normale est prévu dans les juridictions pour le 1er septembre. Cette pause estivale risque d’amplifier le retard dans le traitement des dossiers. Il y a les anciennes affaires en attente et les nouvelles comme la vague d’entreprises en difficulté pronostiquée par des avocats d’affaires (cf. L’Economiste n°5769 du 27 mai 2020).
F.F. 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc