×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Casa Finance City: Le réseau à l’international renforcé

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5783 Le 16/06/2020 | Partager
La période de confinement mise à profit pour éditer des rapports et des guides
L’activité à l’export a augmenté de 32% en 2019
cfc-083.jpg

La tour CFC First regroupe 34 locataires et plus de 800 salariés. Les deux autres tours, en cours de construction, abriteront jusqu’à 90 entreprises à leur livraison en 2021 (Ph. F. Alnasser)

La période de confinement n’a pas ralenti les activités de Casa Finance City. Au contraire, ces quelques mois ont été mis à profit pour activer les partenariats à l’international.

«Nous avons co-produit un rapport avec World Alliance of International Financial Centers (WAIFC) sur le rôle des places financières dans le développement de l’économie avec la participation de onze de nos partenaires internationaux. S’en est suivi une 2e publication sur l’expérience des centres financiers mondiaux dans la gestion de la pandémie Covid-19», assure Said Ibrahimi, DG de Casablanca Finance City.

Un autre accord a été conclu avec le Rwanda pour soutenir le développement de Kigali International Financial Center (KIFC) et renforcer la coopération à long terme. De même, les équipes de CFC se sont penchées sur l’édition d’un guide répondant aux principales questions liées au droit social dans 10 pays africains avec certains de nos membres (CWA, Nasrollah & Associates - Baker & McKenzie et Sopra Banking).

«Nous avons aussi organisé des événements virtuels pour nos membres et relais internationaux. Notre dernier webinar a porté sur les perspectives de l’après-crise et a permis de souligner l’impact différencié de cette crise sur différents secteurs», poursuit Ibrahimi.

CFC regroupe désormais une communauté d’affaires de plus de 200 membres avec des acteurs mondiaux aux ambitions africaines dans une large variété de secteurs: banques, assurances, fonds d’investissements, gestionnaires d’actifs, cabinets juridiques et de conseil, entre autres, avec des opérations sur tout le continent. L’activité à l’export de ses membres a augmenté de 32 % en 2019, après une croissance de 45% en 2018.

D’ailleurs, 2019 a été charnière pour CFC. La tour CFC First a accueilli ses premiers occupants en avril de la même année, marquant le regroupement progressif de sa communauté d’affaires dans l’espace physique qui lui est dédié sur le site de l’ancien aéroport Casa-Anfa. «Un mois plus tôt, en mars, nous avons acté avec la région Casa-Settat une prise de participation de la collectivité au capital de CFC pour un montant de 100 millions de DH», rappelle Ibrahimi.

Le cadre fiscal de CFC a été également retravaillé pour se conformer aux meilleurs standards en matière de gouvernance et de transparence fiscale, et renforcer l’attractivité. L’année 2019 a aussi été marquée par l’arrivée de 40 nouveaux membres CFC parmi lesquels de grands groupes internationaux dont Posco International, qui est la première société coréenne à rejoindre CFC ou le conglomérat espagnol Bankia.

Aziza EL AFFAS

 

 

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc